Perte due au quasi-gel des retraites : le cas d’une femme de 67 ans qui percevait 40 000 euros brut

Moins 15,50 euros par mois. C’est le résultat obtenu pour cette supposée ancienne assistante comptable, mère de 3 enfants, qui aurait gagné 40 000 euros brut par an.

Selon les estimations d’Optimaretraite pour Capital, cette femme aurait dû voir sa pension de base croître de 3,87 euros au 1er janvier. Mais, si la revalorisation de 1,5% avait été appliquée, elle aurait eu 19,37 euros supplémentaires. Soit, 15,50 euros en plus.

Si l’on multiplie ce chiffre par 12, on obtient un manque à gagner annuel de 185,99 euros.

Pour aller plus loin dans l’analyse, le cabinet a également estimé la perte en fonction de l’espérance de vie d’une femme, qui est de 84 ans. Elle devrait donc toucher sa pension pendant encore 21 ans. En cas de durée de la sous-revalorisation, la perte totale serait alors de 3.905,79 euros.