Le versement de la prime de Noël a été reconduit en cette fin d’année 2017. Si elle n’est plus indexée à l’inflation, elle devrait néanmoins permettre à 2,5 millions de personnes de bénéficier d’un soutien financier à l’occasion des fêtes de fin d’année. Parmi elles, quelques retraités également.

Sur le papier, la prime de Noël édition 2017 s’adresse aux personnes qui perçoivent ou qui ont perçu le revenu de solidarité active (le RSA) dans le courant des mois de novembre et/ou de décembre 2017. Mais pas que… Elle est également destinée à celles et ceux qui perçoivent l’allocation de solidarité spécifique (ASS), ainsi qu’aux personnes bénéficiant de l’allocation équivalent retraite (AER). C’est là qu’il convient, si vous êtes retraité, de vous poser la question suivante : êtes-vous en droit de percevoir la prime de Noël cette année ? Tout dépend, en réalité, de votre situation.

Retrouvez notre zapping Actu du jour

Patrick Sébastien viré de France Télévisions : les internautes ripostent

Voir plus de vidéos

Sous quelles conditions ?

De fait, si vous n’avez pas atteint l’âge de la retraite, mais que vous justifiez du nombre de trimestres suffisant pour obtenir votre retraite à taux plein d’une part ; si vous bénéficiez de droits à l’AER ouverts avant le 1er janvier 2011 et que vous continuez à percevoir cette allocation d’autre part (elle est désormais connue sous le nom de prime transitoire de solidarité), vous pouvez bénéficier de la prime de Noël cette année.

Un seul et unique montant

Dans l’absolu, son montant varie en fonction de la situation personnelle et financière de la personne à laquelle elle est destinée. Il est de 152,45 euros minimum. Mais si vous êtes retraité et dans le cas évoqué précédemment dans le sens où vous bénéficiez de l’AER, sachez que le montant de ladite prime sera fixe et établi à 152,45 euros ce, quel que soit le nombre de personne présentes au sein de votre foyer. Un montant qui, de fait, correspond à celui de la prime destinée à une personne seule.

D’autres bénéficiaires sous conditions

A noter également que les personnes bénéficiaires de ce que l’on appelle la prime transitoire de solidarité (laquelle a donc remplacé l’AER puisque plus attribuée depuis le 1er janvier 2011) peuvent également bénéficier de la prime de Noël cette année. Mais là encore, quelques conditions sont à prévoir. A commencer par le fait qu’il convient, pour pouvoir en profiter, d’avoir au moins 62 ans, d’être bénéficiaire de l’ASS ou du RSA, d’avoir perçu entre 2011 et 2014 au moins une journée l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), l'allocation de sécurisation professionnelle (ASP), ou bien encore l'allocation spécifique de reclassement.

Publicité
Il importe, également, d’avoir cotisé 166 trimestres minimum (soit 41 ans et 6 mois). Si toutes ces conditions sont remplies, vous pouvez alors prétendre au versement de la prime de Noël édition 2017. Ne vous reste alors plus qu’à veiller au grain et à attendre son versement. Il est imminent. 

En vidéo - La prime de Noël sera versée la semaine du 18 décembre


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet