Préservation des capacités motrices : zoom sur la Masso-KinésithérapieIstock
Que vous ayez subi une intervention chirurgicale, que vos forces musculaires s'affaiblissent ou qu'arthrose et autres pathologies paralysantes vous privent de votre mobilité, découvrez les bienfaits de la Masso-Kinésithérapie.

Masso-kinésitherapie : qu’attendre précisément de ce professionnel de santé ?

Selon l’HAS (Haute Autorité de Santé), la Masso-Kinésithérapie permet la conservation des capacités motrices dans deux cadres définis. Le premier relève de la prévention secondaire qui vise à diminuer la durée d’une maladie et sa gravité, le second de la prévention tertiaire qui cherche à réduire les conséquences fonctionnelles de la maladie. En accord avec votre médecin et après étude de votre dossier médical, le spécialiste de cette discipline pourra exercer ses compétences à votre domicile si vous êtes dans l’incapacité de vous déplacer.

Son champ de compétence s’étend de la prodigation de soins antalgiques libérant des tensions, sous forme de massages, physiothérapie (rare à domicile), ultra-son,… à la pratique de la rééducation. Réapprendre à marcher après une chute, une opération, renforcer les muscles qui n’étaient plus sollicités, retrouver l’équilibre en se réappropriant son corps, en maîtrisant mieux son mécanisme interne sont des missions qu’il mènera à bien si vous les acceptez. Rassurez-vous d’emblée, aucun mouvement ne sera pratiqué si votre état de fatigue ne le permet pas. Les patients les plus assidus seront en revanche surpris des retours rapides sur investissement et pourront envisager plus sereinement un maintien à domicile.

A lire aussi -Garde de nuit, soins infirmiers à domicile : quelle solution privilégier le soir ou la nuit ? 

De quel matériel faut-il disposer ?

Sur ordonnance, pourront vous êtes prescrits des instruments d’aide à l’effort comme un déambulateur, une canne anglaise, une canne, une prothèse souple (genouillère,…), de petites altères disponibles dans les pharmacies ou chez les magasins spécialisés en rééducation fonctionnelle. Votre kinésithérapeute vous apprendra à les manipuler et les utiliser à bon escient. A domicile, l’étude de votre environnement lui permettra de repérer tous les supports potentiels pour exercer les mouvements prescrits et servir d’appui. Inutile par conséquent d’investir tout de suite dans des barres de support fixées au mur ou autres. Prévoyez également une tenue adaptée n’entravant pas vos mouvements. En ce qui concerne les massages, il peut éventuellement apporter sa table de massage (pliable) ou vous demander de vous en procurer une s’il juge votre lit ou fauteuil allongé non adapté.

Peu d’améliorations sans motivation

Vidéo du jour

Les professionnels sont régulièrement exposés au risque du manque de volonté de la part de leur patient. Ne baissez pas les bras face à l’effort demandé et ne désespérez pas de retrouver toute ou une partie de votre mobilité après le nombre de séances prescrites, votre maintien à domicile dépend de vos progrès. Le masso-kinésithérapeute, avec qui vous entretenez une relation de confiance, est à même de déterminer votre capacité à évoluer. Courage, patience et optimisme sont les maîtres-mots qui conditionnent votre guérison. Si vous avez exercé un sport, souvenez-vous des difficultés et des douleurs musculaires qui auraient pu vous faire renoncer et vous priver de quelques performances, voire de grandes satisfactions. Aujourd’hui, vous êtes ce sportif guidé par un entraineur qui attend de vous des progrès. Faites le pari de la victoire !