Très peu utilisé car méconnu des salariés, le dispositif du suivi post-professionnel peut être fort utile à certains actifs. Selon les risques rencontrés durant votre carrière, une visite médicale peut en effet vous être proposée, avant votre départ à la retraite. Le point.
Départ à la retraite : pourquoi certains salariés font une visite médicale ?IllustrationIstock
Sommaire

Il a été instauré en 1995 et pourtant, le dispositif du suivi post-professionnel est encore que très peu utilisé. Les salariés proches du départ à la retraite ne sont en effet que peu informés de son existence. Pour y remédier, le décret du 9 août 2021, applicable au 1er octobre 2021, prévoit l’organisation d’une visite médicale avant le départ à la retraite pour certains salariés. Elle concerne ceux qui ont été exposés à des risques particuliers durant leur carrière comme l’amiante, les rayonnements ionisants ou encore certains produits chimiques cancérogènes, telles que la silice ou les poussières de bois. La visite est réalisée par un médecin du travail. Quel est vraiment son intérêt ?

Départ à la retraite : une visite médicale pour assurer un suivi

Jusqu’ici, le médecin du travail qui assurait par exemple le dépistage du cancer du sinus ethmoïde chez un menuisier qui avait eu une longue exposition aux poussières de bois, n’avait "pas toujours connaissance du départ à la retraite de ce salarié" et manquait ainsi "le passage de relais de ce suivi à son médecin traitant", a indiqué Christian Expert, médecin coordinateur d’un service de santé au travail dans les Alpes-Maritimes à Capital.

"Désormais, si vous avez été exposé à un agent cancérogène et même plus largement si vous bénéficiez ou avez bénéficié d'un suivi individuel renforcé le décret prévoit, lors de votre départ à la retraite, de déclencher l’organisation d’une visite médicale spécifique auprès du médecin du travail après information de celui-ci par l’employeur", ajoute-t-il.

Que faire si vous n’avez pas été suivi ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.