Demander sa retraite : 5 idées reçues à vite oublier
Le départ à la retraite doit être longuement préparé pour se prémunir contre certaines coûteuses erreurs. Il faut aussi se défaire de quelques idées reçues… La liste.

Réformera, réformera pas ? Le chef de l’Etat, alors qu’il travaillait encore à sa réélection avant la tenue du scrutin présidentielle, a construit tout ou partie de sa campagne sur la nécessaire transformation de notre système de solidarités inter-générations. Il s’était alors prononcé en faveur d’un report progressif de l’âge légal de départ à la retraite, actuellement fixé à 62 ans. Surtout, il militait alors pour une mise en exécution rapide. Pourtant, ainsi que l’a déjà souligné Planet, la question de la réforme s’est peu à peu éloignée, jusqu’à ne plus sembler aussi primordiale. Est-ce à dire qu’elle a finalement été oubliée par l’exécutif ? Pas exactement.

Comme l’explique Centre Presse Aveyron sur son site, le ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion a récemment eu l’occasion de revenir sur la position du gouvernement à ce sujet. Le mercredi 24 août, sur le plateau de France Info, il déclarait, devant les micros de France Info, la nécessité d’une réforme. “Tout le monde s’accorde à dire que le système de retraite tel que nous le connaissons aujourd'hui gagnerait à être amélioré”, a ainsi affirmé Olivier Dussopt, jugeant le système actuel “pas très lisible et déséquilibré économiquement”.

Départ à la retraite : 5 idées reçues dont il faut se défaire

Pour parvenir à une meilleure version du système de retraite français, estime l’exécutif, il faudra mécaniquement en passer par une meilleure prise en compte de la pénibilité, mais aussi des carrières dites “hachées”. Les retraités doivent être protégés de la précarité à l’aide d’une revalorisation du niveau de retraite minimum… et il faudra aussi travailler davantage comme l’a rappelé Elisabeth Borne. Des consultations doivent d’ailleurs débuter, dans le courant du mois de septembre, à ce propos.

Celles et ceux qui souhaiteraient partir à la retraite avant une telle transformation ont tout intérêt à se défaire de quelques idées reçues sur la cessation d’activité. La liste.

1 - Il faut forcément avoir l’ensemble de ses trimestres pour partir à la retraite

1/5
1 - Il faut forcément avoir l’ensemble de ses trimestres pour partir à la retraite

C’est faux, rappelle Capital. Il n’est pas nécessaire d'être éligible au taux plein (ce que signifie avoir “tous” ses trimestres) pour pouvoir partir à la retraite, seulement d’avoir l’âge requis. Malheureusement, un départ précoce peut engendrer une décote permanente.

2 - On peut être mis à la retraite par son patron dès l’âge du taux plein

2/5
2 - On peut être mis à la retraite par son patron dès l’âge du taux plein

Non, il n’en a pas le droit. Un employeur ne peut mettre un salarié à la retraite qu’à partir de ses 70 ans (et il n’en a d’ailleurs pas l’obligation), pas avant. Quelque soit le nombre de trimestres acquis.

3 - Les trimestres assimilés permettent de partir à la retraite plus tôt

3/5
3 - Les trimestres assimilés permettent de partir à la retraite plus tôt

Là encore, ce n’est pas vrai. Les majorations de durée d’assurance, quand elles sont dues à des trimestres assimilés et non cotisés, ne permettent pas de gonfler le niveau de la pension. Elles ne permettent pas non plus de partir à la retraite avant l’âge légal. Seul les dispositifs de retraite anticipé (pour carrière longue ou pénibilité, par exemple), permettent d’y prétendre.

4 - Il faut faire un compte sur chaque plateforme pour obtenir la retraite

4/5
4 - Il faut faire un compte sur chaque plateforme pour obtenir la retraite

Non, informe Notre Temps sur son site. Rien n’oblige à créer un compte personnel numérique sur l’ensemble des plateformes dont l’on dépend. Il est possible de passer par voie papier pour demander sa retraite… ou tout simplement par le site commun à tous les régimes : Info-retraite.fr

Voir la suite du diaporama

5 - Il faut craindre une perte en niveau de vie

5/5
5 - Il faut craindre une perte en niveau de vie

Les retraités, globalement, n’ont pas un moins bon niveau de vie que les actifs, souligne Capital. Il faut toutefois s’attendre à une perte de revenus par rapport au dernier salaire, laquelle est généralement compensée par de moins fortes charges.