Une fois encore, le gouvernement sollicite les retraités. Bruno le Maire, ministre de l'Economie a pourtant assuré qu'ils ne seraient "pas perdants". En pratique, rien n'est moins sûr...

Budget 2019 : les retraités de nouveau perdants

"Nous faisons le choix de rétablir l’équilibre des comptes publics, nous faisons le choix de valoriser le travail et nous faisons le choix d’améliorer l’offre des entreprises", a avertit Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie. Selon lui, les retraités ne devraient pourtant pas être perdants à la suite des choix faits dans le cadre du budget 2019.

Publicité
En pratique, difficile de soutenir qu’ils ne le seront pas. Comme l’indique France Info, ils devront se satisfaire d’une hausse de seulement 0.3%. Pour une retraite de 1000 euros, la hausse représentera donc seulement 3 euros de plus par mois. "Il y a une certaine continuité dans la politique du gouvernement, qui entend réorienter son action fiscale et sociale vers l’emploi et l’entreprise. Toutefois, cela implique mécaniquement que les retraités y perdent", estime pour sa part Philippe Crevel, économiste et directeur du Cercle de l’Epargne. "Après la majoration d’1,7 point de la CSG, le gouvernement a annoncé le gel partiel des pensions de retraites pour les deux années à venir. Elles ne seront donc plus indexées sur l’inflation… Compte tenu du contexte économique actuel, cela se traduira par une perte de pouvoir d’achat des retraités. Pour une pension de 1 300 euros mensuels, la perte annuelle totale pourrait représenter jusqu’à 200 euros", explique-t-il.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet