De nouveaux besoins peuvent apparaître avec l'âge, et avec eux de nombreux frais. Comment préparer son budget pour profiter de sa retraite.
Istock

Bien vieillir chez soi : prévenir la perte d’autonomie

Préparer son départ de la vie professionnelle, c’est aussi prévoir les dépenses futures. Pour prévenir la perte d’autonomie et être un peu plus tranquilles d'esprit, de nombreuses personnes font notamment appel à des services privés d’aide à domicile. Ces organismes permettent de mandater des professionnels pour assister dans les tâches du quotidien, comme faire les courses, le ménage, régler des factures, ou encore réaliser des opérations médicales simples. En fonction de l’aide apportée et des compétences nécessaires, ces services peuvent devenir coûteux. D’où l’importance d’anticiper ces frais en cas de besoin.

A lire aussi : Budget 2019 : les retraités sont-ils (encore) perdants ?

Pas de panique cependant, si votre situation médicale exige un accompagnement quotidien, de nombreuses aides financières ont été mises en place, telles que l’allocation personnalisée d’autonomie. Votre caisse de retraite peut aussi vous accompagner dans vos démarches. Beaucoup de dépenses médicales sont également à prévoir, entre les nombreux examens et les éventuels traitements, alors que le recours à des soins et des biens médicaux ne semble pas baisser (1). Pour résoudre ce problème de coûts, certains ont fait le choix de se créer un compte épargne santé(2).

Le principe est simple : tous les remboursements médicaux sont versés sur un livret d’épargne et rapportent donc de l’argent au titulaire du compte. Les bénéfices emmagasinés permettent ensuite d’anticiper les futurs frais de santé, sans devoir les avancer depuis son compte courant. Une astuce simple pour bien préparer son avenir.

Bien vieillir chez soi : travaux et aménagements

Bien vieillir chez soi, c’est aussi pouvoir profiter de son domicile sans que celui-ci devienne contraignant. C’est pourquoi il est préférable de procéder à des aménagements dans son foyer pour se faciliter la vie. Les accidents domestiques pouvant rapidement subvenir dans les salles de bain (3), il est conseillé d’opter pour une douche à l’italienne, si possible avec un siège adapté et une barre d’appui pour se prémunir des risques, tout en gardant son confort. Des travaux d’intérieur peuvent aussi se prévoir, pour libérer les allées et éviter les angles morts, responsables de chutes et de collisions. De même, si la montée des étages commence à devenir fatigante ou douloureuse, il est peut-être temps de réfléchir à l’installation d’un monte-escalier. Mais ces aménagements représentent un coût important, qui peut décourager.

Pour résoudre ce problème, l’Agence nationale de l’habitat propose une aide financière aux propriétaires et bailleurs du parc privé aux revenus modestes, qui peut couvrir jusqu’à 50 % du montant total des travaux(4). Certaines collectivités territoriales proposent aussi des aides pour financer des travaux de réaménagement pour les personnes en perte d’autonomie ou à mobilité réduite. Votre agence départementale pour l’information sur le logement peut notamment vous renseigner sur les possibilités qu’offre votre territoire.

En vidéo - Cette note de l’Insee qui en dit long sur les seniors d’aujourd’hui

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.