Istock

Cumul emploi-chômage : comment ça marche ?

Quel que soit votre parcours, il se peut, à un moment donné, que vous soyez amené à reprendre une activité partielle tout en continuant à percevoir votre allocation de retour à l’emploi. Pour calculer le montant de votre indemnité ainsi que votre nombre de trimestres, Pôle emploi comptabilise en premier lieu les cotisations payées sur vos revenus d’activité. Dans le cas où vous n’auriez pas perçu de sommes suffisantes vous permettant de valider 4 trimestres cotisés, vous disposez alors d’un complément de trimestre(s) pour le chômage. C’est ce que l’on appelle : les trimestres assimilés.

Publicité
Publicité

Résultat : si vous n’avez par exemple validé que 3 trimestres parce que vous avez travaillé à temps partiel et que vous percevez un complément d’indemnisation, vous avez, in fine, la possibilité de bénéficier, au titre du chômage indemnisé, d’un 4e trimestre.

Dans le détail, la règle veut que le montant du cumul (salaire + indemnité chômage) ne dépasse pas votre salaire brut perçu avant votre perte d’emploi.