Quand c'est la débandade chez les hommes, les femmes sont paniquées.