Si l'élection présidentielle demande beaucoup de préparation aux candidats, elle nécessite aussi de l'organisation de la part des mairies et bureaux de vote qui doivent se fournir à temps en matériel.
©Getty (illustration)

Isoloirs, urnes, bulletins de vote... On oublie souvent que tous ces objets sont essentiels au bon fonctionnement d'une élection. Peu utilisé, le matériel électoral peut durer une vingtaine d'années. Malgré sa longévité, il doit parfois être remplacé. Dans ce cas, les mairies font appel à des entreprises qui s'occupent des impressions, des fournitures de bureau et structures d'accueil. Elles sont donc sur le pied de guerre les mois précédant les élections.

Les entreprises doivent faire face à la concurrence

Publicité

Pendant la période électorale, les mairies de France sont régulièrement démarchées par des entreprises leur proposant de renouveler leur matériel nécessaire au scrutin. Elles peuvent recevoir des catalogues et sont souvent contactées par téléphone. Mais la demande peut aussi venir des mairies qui souhaitent changer leurs isoloirs ou urnes. "Nous allons vers les mairies et elles viennent aussi vers nous. Les collectivités nous connaissent bien", déclare Marie Ledet, responsable de la communication chez Doublet, une société basée au nord de la France.

Les commerciaux de ces entreprises peuvent se rendre en personne dans les mairies afin de leur proposer leurs produits. Ils doivent parfois faire face à la concurrence. "Nous sommes parfois amenés à faire des appels d'offre", déclare Marie Ledet. Les mairies sont en effet souvent démarchées par plusieurs entreprises à la fois. "Nous savons que nous ne sommes pas les seuls. Les autres entreprises ont aussi leurs commerciaux. Nous pouvons juste proposer un devis", explique Fabienne Grolaud responsable du service client chez Fabrègue (Haute-Vienne), spécialisée dans l'impression numérique..

À lire aussi - Présidentielle 2017 : votre vote a-t-il un lien avec vos pratiques intimes ?

Publicité

Une grande gamme de produits

Ces sociétés disposent généralement d'une grande gamme de produits. "Nous proposons des drapeaux, des urnes, des isoloirs, des panneaux d'affichage, tout ce dont à besoin la mairie pour accueillir les électeurs", nous explique Fabienne Grolaud de l'entreprise Fabrègue.

"On propose une grande quantité d'équipements, comme du mobilier urbain (barrières...), mais aussi des accessoires destinés aux élections (tabourets...). Cependant nous ne nous occupons pas des bulletins de vote, ce sont les imprimeries qui s'en chargent", déclare Fabienne Grolaud. Les entreprises proposent aussi des offres promotionnelles. "Les clients nous appellent pour compléter leur gamme et nous leur faisons part de nos promotions comme un lot de drapeaux offert par exemple", explique Marie Ledet.

Publicité
Publicité

Beaucoup de demandes en période électorale

Les sociétés sont particulièrement sollicitées en cette période électorale. "La demande est en forte progression avec l'élection présidentielle. Et il faut que toutes les mairies soient équipées à temps. Elles s'organisent plusieurs mois à l'avance. À partir de septembre 2016 et pendant environ six mois, les mairies se sont équipées. Il y avait donc une forte activité", a déclaré Fabienne Grolaud. 

À lire aussi - Hologramme, réalité augmentée... une présidentielle à la pointe de la technologie

Publicité

Mais il peut arriver qu'il y ait quelques urgences. "Récemment, le bureau de vote d’une mairie a brûlé dans un incendie, il fallait donc qu'elle s'équipe à nouveau. Le mois précédant les élections, nous avons un stock beaucoup moins important", a-t-elle ajouté. "Par ailleurs, en fonction du budget des mairies, certaines commandes ont été passées en fin d'année 2016 et d'autres à la dernière minute. Et quand nous sommes en rupture de stock notamment pour les panneaux d'affichage, nous devons parfois annuler des commandes", a expliqué Marie Ledet.

En période électorale, ces entreprises ne travaillent pas seulement avec des mairies, mais aussi avec des préfectures qui centralisent les commandes.Pour transporter tout le matériel, ces sociétés disposent d'un service logistique. "Nous travaillons pas seulement dans notre secteur, mais sur toute la France. On peut fournir une mairie à Nice par exemple alors que nous sommes basés près de Lille", ajoute-t-elle.

Du côté des mairies 

Publicité

Les mairies n'ont pas forcément besoin de renouveler leur stock à chaque élection. "Au Mesnil-Rouxelin (Normandie), nous utilisons les isoloirs des années précédentes, nous les avons depuis au moins une quinzaine d'années. Nous en avons deux pour 426 électeurs. Concernant les bulletins de vote, c'est la préfecture qui se charge de nous les livrer ainsi que les panneaux d'affichage", nous explique Méghann Poullard, employée municipale.

Depuis les regroupements de communes, les mairies ne font plus forcément appel aux entreprises. La situation est similaire à Paris où tout est désormais centralisé. "L’hôtel de ville se charge de livrer tout le matériel électoral. Il appartient à la ville ; ce ne sont pas les mairies des arrondissements qui se fournissent elles-mêmes", explique Samuel Surdez, responsable du bureau de vote de la mairie du 11ème arrondissement parisien.

En vidéo sur le même thème : Quelles seront les victimes du vote utile?

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :