Selon "Marianne", si le candidat socialiste à la présidentielle se retrouve aujourd'hui esseulé, c'est moins pour son programme qu'à cause de son sectarisme.
AFP

Aujourd'hui crédité de 7 à 9 % dans les sondages, Benoît Hamon vit une fin de campagne difficile depuis que Jean-Luc Mélenchon lui a siphonné de nombreuses voix. Mais aussi depuis que de nombreux membres du Parti socialiste, à l'instar de Manuel Valls, l'ont lâché pour Emmanuel Macron.

Si le candidat socialiste à la présidentielle estime avoir "reçu des coups de couteaux dans le dos", Marianne avance une autre explication à ses défections en cascade. Selon l'hebdomadaire, c'est un certain sectarisme au sein de l'équipe de Benoît Hamon qui les aurait fait fuir. Beaucoup affirment qu'ils auraient bien voulu aider le candidat mais qu'on les a tenus à l'écart. "On n'est invités nulle part, on ne nous demande rien", soupire "un poids lourd de l'Assemblée".

A lire aussi Présidentielle 2017 : les interviews surréalistes de Fillon et Hamon sur Snapchat

"S'il voulait diviser les socialistes, il n'aurait pas mieux fait"

Le candidat aurait par ailleurs commis quelques maladresses, comme quand il est allé devant les sénateurs. "Il est venu nous parler 45 minutes, pour nous dire grosso modo que le Sénat ne servait à rien et qu'il fallait envisager de le supprimer. Sans jamais rien nous demander ", se souvient Gilbert Roger, sénateur de Seine-Saint-Denis. "Au fond, il ne veut travailler qu'avec son réseau de frondeurs ", affirme ce soutien de Manuel Valls à la primaire.

L'alliance avec les écologistes reste aussi en travers de la gorge de certains socialistes. "C'est une grave erreur d'avoir passé trois semaines à courir derrière EELV au lieu de nous parler à nous. S'il voulait diviser les socialistes, il n'aurait pas mieux fait. Ça va laisser des traces", explique à l'hebdomadaire un vallsiste.

Beaucoup au sein du PS décrivent un candidat au fonctionnement "clanique", recroquevillé sur "une petite bande", et animé par un "esprit de revanche" après sa victoire inattendue à la primaire de la gauche.

Vidéo sur le même thème : Présidentielle : 24h avec Benoit Hamon

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Incroyable : un zèbre à pois découvert au Kenya !