2007 : "Non, je ne me calmerai pas"

En 2007, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy étaient les deux candidats qualifiés pour le second tour. Alors que la candidate socialiste haussait le ton sur la question de la scolarisation des enfants handicapés, son adversaire lui a demandé de se calmer et de ne pas pointer son index vers lui. "Non, je ne me calmerai pas. Pas de mépris, monsieur Sarkozy. Je n'ai pas perdu mes nerfs, je suis en colère. Il y a des colères très saines et très utiles", lui a répondu Ségolène Royal. Un échange très tendu.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.