Premier homme, Monsieur Le Pen… ? Alors que Marine Le Pen participe au second tour de l'élection présidentielle, une question revient à propos de son compagnon : comment Louis Aliot se ferait-il appeler en cas de victoire de la frontiste dimanche soir ? Eléments de réponse avec Robert Schneider, auteur de "Premières dames". 
AFP

Dimanche les électeurs seront appeler à voter pour le candidat de leur choix parmi Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Et si la frontiste l’emporte, sa victoire donnera lieu à plusieurs premières. Elle serait en effet la toute première femme à être élue aux commandes de l’Etat. Avant elle, Ségolène Royal avait elle aussi réussi à s’imposer au second tour en 2007, mais elle a finalement été battue par Nicolas Sarkozy. Aussi, la victoire de Marine Le Pen amènera la question de savoir comment l’appeler. Devrait-on dire "Madame la présidente" ou bien "Madame le président" ? "Il n’y a pas de protocole ni de précédent", souligne Robert Schneider. Auteur du livre Première dames et favorable à la deuxième option, il explique : "On aurait davantage tendance à dire ‘Madame la présidente’ car aujourd’hui on féminise de plus en plus les noms. On écrit par exemple ‘la procureure’, ‘madame le maire’".

A lire aussi –Louis Aliot : qui est (vraiment) le compagnon de Marine Le Pen ?

Publicité

Quant à celui qui partage la vie de Marine Le Pen, là encore la question de savoir comment l’appeler se pose. En cas de victoire de la frontiste, Louis Aliot deviendrait-il le "Premier homme" ? "C’est l’option qui semble la plus logique, analyse Robert Schneider. Mais cela semble un peu curieux. D’autant plus quand on sait qu’il refuse d’endosser ce rôle". Alors qu’ils ont toujours pris soin de ne pas trop s’afficher ensemble en photo ni de multiplier les déclarations à propos de leur vie privée, Louis Aliot a récemment annoncé quel rôle il comptait jouer à l’Elysée. "On doit pouvoir l’avoir auprès de soi, mais pas s’occupant des affaires directes de l’État. Et malheureusement chez beaucoup de présidents, les épouses quelques fois, sont intervenues dans des débats pour essayer d’influencer certaines politiques, ce dont moi, je ne veux pas, a-t-il expliqué face à Audrey Crespo-Mara. (…) C’est moi qui ne veut pas, je considère que la fonction présidentielle est extrêmement impor¬ante, la clef de voûte de notre République et qu’elle ne doit subir aucune influence".

Publicité

"Monsieur Le Pen"? 

Robert Schneider poursuit ainsi : "Compte tenu de la position de Louis Aliot, on peut tout à fait imaginer qu’il suive le modèle de Joachim Sauer, le mari d’Angela Merkel. Très discret, il ne s’affiche jamais officiellement avec son épouse, sauf lors de dîners ou de représentations auxquels sont conviés des dirigeant(e)s étrangers et leurs conjoint(e)s. Et il se fait tout simplement appeler par son nom. On entend parfois 'Monsieur Merkel', mais je ne pense pas que cela puisse être le cas un jour pour Louis Aliot dans la mesure où il n’est pas marié à Marine Le Pen et où cette expression fait déjà référence au père de cette dernière".

Publicité

En vidéo -  Si Marine Le Pen est élue, son compagnon Louis Aliot se retirera de la politique nationale

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :