Macron réélu : à qui a-t-il accordé le plus de cadeaux électoraux ?
Le président Macron a su se faire réélire face à Marine Le Pen. Il présidera donc la France 5 ans de plus. Force est de constater, cependant, que sa campagne a coûté cher…

La campagne électorale d’Emmanuel Macron est la plus chère de l’histoire de la Ve République”, affirmait récemment Bruno Retailleau dans les colonnes du quotidien du soir. Le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale n’a pas manqué de continuer : selon lui, les tentatives du chef de l’Etat pour ramener à lui les électeurs récalcitrants ont coûté “cher en termes de dépense publique, et donc d’impôts et de dette pour l’avenir”. Un avis qu’il n’est d’ailleurs pas le seul à exprimer. Pour Patrick Kanner, qui préside le groupe socialiste au palais Bourbon, il est un “Père Noël avant l’heure” et se serait même “transformé en champion de la prime pour acheter la paix sociale”.

Le résultat de l’élection chez vous. Découvrez les résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle dans votre commune grâce à notre outil.

Election présidentielle 2022

Rechercher les résultats de votre ville

Force est de constater que le chef de l’Etat, qui a su se faire réélire face à Marine Le Pen ce dimanche 24 avril 2022, a multiplié - ou, à tout le moins, été accusé de multiplier - les cadeaux électoraux. Certains, observent les équipes de Marianne, ont été adressés tout au long du quinquennat. C’est le cas de ceux pensés pour les chasseurs, par exemple. D’autres, et c’est sur ceux-là que Planet a souhaité se pencher ce soir, ont été offerts plus tardivement. Plus d’informations à ce propos dans notre diaporama, que vous retrouverez en conclusion de cet article.

Emmanuel Macron réélu : peut-on lui reprocher ses cadeaux électoraux ?

Certains des coups de pouce qui sont reprochés au président de la République nouvellement élu pourraient être perçus comme superflus. D’autres, au contraire, peuvent apparaître indispensables. 

Si le timing de certaines annonces peuvent parfois poser question - quelque soit, d’ailleurs, l’enjeu électoral du moment -, il importe pour autant de ne pas perdre de vue que la bonne gestion des finances de l’Etat (et tous les arbitrages qu’elle implique) appartient précisément au domaine du politique. D’aucuns pourraient donc estimer qu’un président est dans son rôle, quand il décide de prioriser un sujet par rapport à un autre.

Les propriétaires immobilier

1/7
Les propriétaires immobilier

Les propriétaires immobiliers ont été très largement gâtés par l’administration Macron, rappelle le Huffington Post. Ils ont notamment bénéficié d’un dispositif très onéreux pour l’Etat : “Ma Prime Rénov”. Sur la seule année 2021, ce dernier aura coûté 2 milliards d’euros aux finances publiques. Avant 2022, à l'approche des élections, Jean Castex a remis 2 autres milliards d’euros sur la table pour l’année à venir.

Les Marseillais

2/7
Les Marseillais

A l’évidence, les Marseillais ont su gagner le cœur du président Emmanuel Macron. En septembre 2021, poursuit le pure-player, ce dernier a sorti son carnet de chèque… et a accordé 1,5 milliard d’euros à la ville pour financer le transport, la sécurité, ainsi que l’industrie culturelle locale. Il est depuis revenu dans la ville qui a élu Jean-Luc Mélenchon.

Les policiers et les gendarmes

3/7
Les policiers et les gendarmes

En juillet 2021, Jean Castex annonçait de nouveaux fonds accordés aux acteurs de la sécurité et du régalien, deux thématiques chères au président de la République, rappelle le Huffington Post. En tout et pour tout, l’Etat évoquait alors 900 millions d’euros. Depuis, 500 millions s’y sont ajoutés dans le cadre du plan 2022 pour la police. Au total, l’addition de fin de mandat se chiffre donc à 1,4 milliard d’euros.

Les Bretons

4/7
Les Bretons

Il n’y a pas que les Marseillais qui savent séduire l’exécutif… et il n’y a pas de petites attentions à quelques semaines de l’élection présidentielle, rappelle Le Monde. Un mois avant le premier tour, Jean Castex se rendait à Rennes où il a signé un contrat de plan entre l’Etat et la région de Bretagne. “L’Etat a augmenté de 20 % ses engagements en faveur de la Bretagne”, affirmait-il alors fièrement. Montant de la douloureuse ? 970 millions de plus, à payer sur cinq ans.

Voir la suite du diaporama

Les agriculteurs & les indépendants

5/7
Les agriculteurs & les indépendants

Les agriculteurs et les indépendants font aussi partie des électeurs qu’Emmanuel Macron entendait séduire. En septembre 2021, le président de la République annonçait des baisses de cotisations pour les seconds, dont il assurait qu’ils représentaient alors “le fil rouge de [son] engagement ces dernières années, le mérite, le travail, la prise de risque et la volonté !”.

Il a aussi promis 600 millions d’euros par an aux agriculteurs.

Les retraités

6/7
Les retraités

Les retraités ont peut-être eu droit au dernier cadeau électoral accordé par Emmanuel Macron avant sa réélection. Il a fait savoir sa volonté d’indexer les pensions de retraite sur l’inflation dès cet été, ce qui représenterait une augmentation de l’ordre de 4% d’après Bruno Le Maire. Le transfuge de la droite, qui n’a pas chiffré le coût exact de la mesure, parle d’une mesure “d’urgence et de justice”.

Les Français de façon générale

7/7
Les Français de façon générale

Les Françaises et les Français ont eu droit à de nombreux coups de pouces de la part du gouvernement ces derniers mois. Il y a eu l’indemnité inflation, mais aussi le chèque énergie, le bouclier tarifaire, la prime Macron, ou la contraception gratuite pour les femmes de moins de 25 ans.