Alors que le premier tour de l'élection présidentielle approche à grands pas, certains candidats se lâchent face aux médias. Retour sur leurs déclarations drôles, surprenantes et parfois même hallucinantes. 
AFP
Sommaire

Jean Lassalle et sa "colique féroce"

Mercredi soir dans l’émission "Quotidien" sur TMC, Jean Lassalle s’est laissé aller à faire quelques confidences d’ordres physiologiques. En effet, alors qu’il était interrogé sur son programme international, le candidat a répondu sans ambages : "Je viens de sortir d’une colique féroce et en plus, je me suis enrhumé dans un hélicoptère ce matin, pas terrible hein !". Des propos qui ont laissé le journaliste Martin Weil hilare et qui également confirmé la réputation de candidat sans filtre de Jean Lassalle.

A lire aussiVIDEO Jean Lassalle émoustillé par le décolleté d’une militante

François Fillon et sa "Ferrari dans une grange"

Mis en examen dans l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse, Penelope, François Fillon n’hésite pas à tourner sa situation en dérision. Face aux lecteurs du Parisien mardi, le candidat de la droite et du centre s’est en effet permis de blaguer sur ses "affaires". "Il y a des journalistes qui enquêtent chez moi, dans mon département. Alors j'ai une Ferrari cachée dans une grange quelque-part. Ils la cherchent mais ne la trouvent pas. J'ai fait payer le repas d'enterrement de ma mère par des entreprises. Je suis intervenu auprès du recteur pour augmenter la note de mon fils au baccalauréat. Et ma femme a travaillé dans un cabinet ministériel dans les années 30!", a-t-il déclaré ironiquement.

En vidéo – Journal de campagne : Juppé avec Fillon, Hamon et Le Pen en meetings… C’est la dernière ligne droite !

Emmanuel Macron et sa blague coquine

En meeting à Paris lundi, Emmanuel Macron s’est laissé aller à faire une blague coquine sur son épouse, Brigitte. "Je vais conclure parce que Brigitte dit que je suis toujours trop long", a-t-il lâché face aux quelque 20 000 personnes réunies. Une phrase qui, de prime abord, peut sembler anodine mais qui, une fois que l’on y réfléchit paraît quelque peu grivoise.

Marine Le Pen, ses chats et sa famille

Invitée de BFM TV mercredi matin, Marine Le Pen est revenue sur un épisode douloureux datant de 2014. Cette année-là, la présidente du Front National vivait encore au domaine familial de Montretout et un des chiens de son père s’en était mortellement pris à l’une de ses chattes. La mort du félin avait alors particulièrement affecté la frontiste qui confie aujourd’hui qu’elle en a même pleuré. "J’ai une passion pour les chats depuis toujours (…) Je n’ai pas honte de cela. L’affection qui lie un animal de compagnie à son maître, et je pense que beaucoup de Français partagent cette affection, fait qu’il devient un membre de votre famille. Et moi mes chats sont des membres de ma famille", a expliqué celle qui se présente comme "une mère à chats".

A lire aussi –En vacances, Marine Le Pen publie des photos de ses chats

Jean Lassalle et "l’aplomb" des ours

Décidément coutumier des déclarations choc, Jean Lassalle a une fois encore provoqué l’hilarité des personnes qui l’entouraient, mercredi sur le plateau de "C à vous". Alors que Pierre Lescure lui demandait si, comme François Hollande qui a adopté le labrador Philae, il aurait lui aussi un animal de compagnie à l’Elysée et pourquoi pas "un ours ou un loup en clin d’œil à Poutine et Trump", le candidat a répondu : "Je n’en ai pas vraiment apprivoisé un, pour être sûr qu’il tienne d’aplomb. Vous savez qu’il y a eu des histoires intimes entre les ours et les hommes ?". Une sortie qui a déclenché un four rire sur le plateau.

A lire aussiVIDEO Jean Lassalle : les meilleures interventions du candidat

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.