La presse internationale n’a rien perdu du premier tour de l’élection présidentielle et voit déjà Brigitte Macron en Première dame. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des mots parfois durs à son égard.  

Alors qu’Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle, les médias étrangers s’intéressent désormais non seulement à celui qui pourrait devenir président dans seulement quelques semaines, mais aussi à celle qui pourrait l’accompagner à l’Elysée. Et force est de constater qu’elle les inspire ! En effet, depuis deux jours, de nombreux articles sur Brigitte Macron sont sortis dans la presse internationale. Si tous s’intéressent de près à la différence d’âge qui sépare le candidat de sa femme, certains ne mâchent par ailleurs pas leurs mots pour décrire celle qui se rêve Première dame.

Une femme "peroxydée et adepte du bronzage"

"Tout est une question d’avoir l’air sensuel et sexy sans atteindre le niveau de glamour d'une Trump. Question beauté, Brigitte Trogneux (son nom de jeune fille, ndlr) est peroxydée et adepte du bronzage. Sa peau hâlée suggère des séances régulières, avec un peu d'aide de Saint-Tropez ici et là. Elle est aussi assise aux premiers rangs des défilés Vuitton et Dior, la preuve, si nécessaire, qu'elle aime la mode", écrit ainsi le Telegraph, tandis que le Daily Mail insiste sur leur 24 de différence d’âge : "La prochaine First Lady pourrait être une grand-mère de sept petits- enfants". Loin d’être en reste par rapport à ses confères anglais, la presse espagnole, elle, n’a de cesse d’écrire sur l’histoire d’amour atypique de l’ancienne professeure de Français et le lycéen, rapporte L’Express.

Publicité
Ce n’est pas la première fois que Brigitte Macron fait l’objet d’un portrait dans la presse étrangère. En février dernier, le "Frankfurter Allgemeine Zeitung" avait en effet publié un surprenant article consacré à l’épouse du candidat d’En Marche ! dans lequel il la présentait comme une "copine sympa de Jane Fonda", qui "appartient à la génération qui a connu le féminisme des années 70" et "rayonne d'une joie de vivre telle qu'on dirait qu'elle a passé les quarante dernières années à vivre et faire la fête à Saint-Tropez". 

Vidéo sur le même thème : La réaction de Brigitte quand Emmanuel évoque la fidélité durant un meeting

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité