Sommaire

L’homme sans permis

Le prétendant à la magistrature suprême ne se déplace qu’en RER, métro et taxis lors de ses déplacements. Jean-Luc Mélenchon n’a en effet pas le permis de conduire ! Et comme l’homme de conviction n’apprécie pas non plus de disposer d’un chauffeur - privilège qu’il n’aurait guère goûté lors de son passage au Gouvernement en tant que ministre délégué à l’Enseignement professionnel - ses déplacements sont parfois problématiques. Espérons qu’il s’habitue tout de même à cet avantage en cas de victoire le 6 mai prochain…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.