Alors que le prélèvement à la source entre en vigueur le 1er janvier 2019, certains contribuables ne sont pas à l'abri d'un taux erroné. Prêtez donc attention à vos fiches de paie.
IllustrationIstock

Prélèvement à la source : des risques d’erreurs

Taux personnalisé, taux neutre… Vous aviez jusqu’à mi-décembre pour changer votre taux de prélèvement. Selon votre situation, si vous n’avez pas été prévenant, de mauvaises surprises vous attendent au tournant.

Ce sera notamment le cas de certains contribuables ayant opté pour un taux neutre. Comme le précise le site des impôts, "Dans la plupart des cas, ce taux sera supérieur à votre taux personnalisé. Dans le cas contraire, vous devrez verser tous les mois à l'administration une somme correspondant à la différence entre le prélèvement calculé avec votre taux personnalisé et celui calculé par votre employeur".

Quant aux jeunes actifs, primo-déclarants, il se verront dans un premier temps appliquer un taux neutre par défaut, supérieur ou inférieur au revenu. Problème, l’ajustement n’est pas immédiat. Il faudra donc patienter avant d’obtenir un remboursement ou versement d’un complément d’impôt, une fois l’actualisation réalisée auprès du fisc.

A lire aussi :  Prélèvement à la source, auto, cotisations retraite… Tout ce qui change à partir du 1er janvier 2019

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Vidéo : À quoi servent vos impôts ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.