Les Français en quête d’un leader fort

Et en effet, selon un sondage de l’institut Ipsos Mori, 80 % des Français veulent un homme fort à la tête du pays. Plus encore, 4 Français sur 10 seraient prêts à confier la direction du pays à un "pouvoir politique autoritaire" dans le but de le réformer en profondeur, selon un sondage Ifop pour Ouest-France. Une demande d’autorité qui tranche avec le système de démocratie participative que prône EELV. "Le président jupitérien qui décide de tout a duré moins de deux ans. Les Gilets jaunes ont manifesté pour des revendications de justice sociale et parce qu’il y avait un malaise dans la manière de prendre des décisions", nuance toutefois David Belliard, président du groupe écologiste au Conseil de Paris et candidat d’EELV pour les élections municipales à Paris.

La prochaine étape pour les Verts seront les élections municipales. Mais à l’heure où tous les partis politiques ont fait de l’écologie une ligne majeure, le pari n’est pas gagné. "La question n’est pas : est-ce qu’on va faire de l’écologie en 2020 mais quel type d’écologie on va faire ? Tout le monde parle d’écologie mais derrière ce terme, il y a une diversité de sens extrêmement forte", tempère David Belliard. Une analyse partagée par Philippe Moreau Chevrolet : "il y a une dissociation entre les discours et les actes des autres partis, et notamment LREM, qui ouvre un espace à Yannick Jadot. L’écologie comme thème principal est devenu un atout car cela permet de dire qu’on n’est ni de droite ni de gauche et de rassembler". Alors, verdict en 2020

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.