Le Premier ministre a tenté de mettre fin à la vive polémique qui le vise en annonçant ce jeudi matin qu’il allait rembourser le prix des billets d’avions de ses deux enfants, soit 2 500 euros.

La polémique qui vise Manuel Valls depuis samedi dernier est-elle sur le point de s’éteindre ? Le Premier ministre a fait un pas en ce sens ce jeudi matin. Depuis l’île de la Réunion, le chef du gouvernement a en annoncé qu’il avait "décidé d’assumer la prise en charge du voyage pour (ses) deux enfants, c’est-à-dire 2 500 euros".

Une somme que l’entourage de Manuel Valls à Matignon a justifiée de la sorte : "Les enfants du premier ministre ont effectué trois trajets en Falcon: Paris-Poitiers, Poitiers-Berlin, Berlin-Poitiers. Nous avons appliqué le tarif moyen sur un vol commercial pour ces trajets, ce qui correspond à 2500 euros". Et de préciser : "il ne s'agit pas d'un remboursement mais bien d'une prise en charge puisque le Falcon était de toute façon affrété pour le déplacement de Manuel Valls à Berlin".

"Si c’était à refaire, je ne le referais pas"Affirmant que "notre pays n’a pas besoin de polémique", Manuel Valls a poursuivi son intervention en se livrant à un véritable mea culpa. Je me dois "d’incarner un comportement parfaitement rigoureux", a-t-il rappelé. Insistant bien sur le fait que ce déplacement était "officiel", le Premier ministre a ensuite assuré : "il ne peut y avoir la moindre place pour le doute. Si c’était à refaire, je ne le referais pas".

Publicité
Samedi dernier, le Premier ministre s’est envolé à Berlin, accompagné de ses deux fils, pour assister à la finale de la Ligue des champions. Un voyage très critiqué par l’opposition mais aussi par les Français. Un sondage du cabinet Elabe pour BFM TV publié mercredi a en effet dévoilé que 47% des Français se disaient "choqués" par cet aller-retour express.

Vidéo sur le même thème : Manuel Valls s'exprime sur son déplacement à Berlin pour voir la finale de la Ligue des champions 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité