C'est le magazine Marianne qui se fait l'écho de cette altercation violente entre M'Jid El Guerrab, député La République en Marche, et Boris Faure, membre du parti socialiste. Ce dernier a reçu deux coups de casque de scooter.
©Assemblée Nationale (Capture d’écran) / M’Jid El Guerrab

Les querelles politiques peuvent parfois conduire certains à en venir aux mains. C’est ce que raconte le magazine Marianne sur son site internet. L’affaire s’est déroulée mercredi dans le cinquième arrondissement de Paris, rue Broca et implique notamment Boris Faure, premier secrétaire de la fédération PS des Français de l’étranger à lui. Face à lui, se tenait M’Jid El Guerrab qui a quitté le Parti Socialiste fin 2016 pour rejoindre la majorité présidentielle.

Les deux hommes se sont croisés dans la rue, alors que le parlementaire passait en scooter. Le ton de la discussion est rapidement monté et le macroniste a alors asséné deux coups de casque au socialiste, comme le rapporte un témoin interrogé par Marianne. Boris Faure tombe par terre alors que des agents de sécurité d’un magasin en face viennent les séparer. Transporté à l'hôpital, il a subi une opération selon le Parti Socialiste.

A lire aussiBagarre en plein conseil municipal à Béziers

Des insultes racistes ?

Après l'altercation, M’Jid El Guerrab a immédiatement expliqué avoir été insulté par le socialiste qui l’aurait notamment traité de "sale arabe", ce que confirme un témoin. En revanche, plusieurs personnes qui ont assisté à la scène indiquent que Boris Faure n’a pas eu un comportement physiquement agressif envers le député. Du côté de M’Jid El Guerrab, on assure pourtant que oui. "Boris Faure l'a empoigné par le bras, l'a traité d'imposteur, de communautariste de merde, de sale arabe. M'Jid s'est défendu avec son casque, c'est tout. C'est une réaction instinctive", a assuré un proche du parlementaire.

Insulte raciste ou pas, il faut replonger dans le contexte des dernières législatives pour comprendre l'animosité entre les deux hommes. A cette époque, M’Jid El Guerrab était candidat pour la circonscription des Français d’Afrique du Nord pour LREM, face au socialiste Didier Le Bret, dont le directeur de campagne n’était autre que Boris Faure. Selon Marianne, la campagne a été particulièrement tendue.

Le magazine explique que selon ses sources, M'Jid El Guerrab n'a pas été arrêté mais qu'il entend porter plainte pour agression. Le Parti Socialiste a de son côté fermement dénoncé l'agression. 

 Vidéos sur le même thème

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !