Le député européen polonais d'extrême droite, Janusz Korwin-Mikke, a terminé son discours dans l’hémicycle en tendant le bras droit.

Comme l’a repéré le journal régional La Dépêche, un député d’extrême-droite a effectué un salut nazi dans le Parlement européen, mercredi à Strasbourg

Ce jour-là, les débats dans l’hémicycle portaient sur la création d’un billet de train valable sur l’ensemble des pays membres de l’Union européenne. Quand vient le tour du député européen polonais, Janusz Korwin-Mikke, membre du parti d’extrême droite KORWiN, celui-ci prend le micro et s’exprime sur la question.

"Cette fois, il y a un royaume, un peuple, un billet"

Visiblement énervé, il déclare en anglais que l’Europe ne favorise pas "la diversité, mais l’unification", appelant donc à respecter la diversité de chaque pays membres de l’UE. Au bout de son discours d’une minute et demie, l’homme de 72 ans a fait cette péroraison : "Cette fois, il y a un royaume, un peuple, un billet", accompagnant son geste d’un bras tendu en l’air.

Une attitude reprenant la gestuelle nazie, d’autant plus que la formule utilisée par le député d’extrême droite est calquée sur celle d’Adolf Hitler : "Ein Volk, Ein Reich, Ein führer", qui signifie "un peuple, un royaume, un chef".

Publicité
Janusz Korwin-Mikke n’en est pas à ses premières facéties sur la Seconde Guerre mondiale. En 2013, il avait soutenu qu’Adolf Hitler n’était pas au courant de l’extermination des Juifs car celle-ci avait été organisée par Heinrich Himmler, le ministre de l’Intérieur de l’Allemagne nazie.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité