L'ancien Premier ministre a été giflé mardi par un jeune homme lors d'un déplacement en Bretagne. Il y a un an et demi, c'était lui qui avait mis une petite claque sur la joue d'un socialiste.

Après un sac de farine sur la tête en décembre, Manuel Valls a reçu mardi une légère gifle au visage lors d'un déplacement à Lamballe dans les Côtes d’Armor. Rapidement maîtrisé par le service d’ordre du candidat à la primaire de la gauche, le jeune agresseur breton a été placé en garde à vue pour "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique".

A lire aussi Manuel Valls giflé : qui est Nolan, son jeune agresseur ?

Mais qui se souvient qu'un an et demi plus tôt, les rôles étaient inversés ? Au cours d'une soirée pendant l'université d'été du PS à la Rochelle, le samedi 29 août 2015, les jeunes militants du MJS avaient froidement accueilli Manuel Valls, appelant à la démission d'Emmanuel Macron. 

"Un contact physique pour qu'il se souvienne"

L'incident avait pris une autre tournure quand des rumeurs d'une gifle de Manuel Valls envers un militant socialiste s'étaient répandues dans la presse. Mais le 2 septembre, Closer avait réussi à obtenir une vidéo de l'incident. En fait d'une gifle, il s'agissait plutôt d'une petite tape sur la joue du jeune socialiste. 

Au magazine Le Point, dans la voiture-bar du train le ramenant de la Rochelle, Manuel Valls expliquait avoir "tapoté la joue amicalement" du jeune homme, ajoutant : Je lui ai dit : 'Quand j'étais jeune rocardien, on ne sifflait pas comme ça les mitterrandiens !' C'était un contact physique pour qu'il se souvienne."

Vidéo sur le même thème : Manuel Valls giflé pendant un déplacement en Bretagne

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.