Dimanche soir à l'Elysée, Gilles Bouleau a invité Emmanuel Macron à revenir sur une récente polémique concernant son langage. Une question piquante devant laquelle le président ne s'est pas défilé. 
AFP

"Un président peut-il parler comme Audiard". Voici la question piquante que Gilles Bouleau a posée à Emmanuel Macron dimanche soir, lors de la grande interview du président filmée en direct depuis l’Elysée. Une référence à peine voilée aux récentes polémiques qui sont nées des propos du chef de l’Etat. La dernière datant de sa visite d’un centre de formation en Corrèze où il a pointé ceux qui préfèrent "foutre le bordel" plutôt que "d’aller regarder s’ils ne peuvent pas avoir des postes ailleurs". Des mots qui avaient provoqué un tel tollé, que l’Elysée avait ensuite dû intervenir pour essayer d’éteindre le feu. Quelques mois plus tôt, les mots "cyniques" et "fainéants", eux aussi sortis de la bouche d’Emmanuel Macron, avaient déjà fait polémique.

Publicité

A lire aussi –Emmanuel Macron sur TF1 : combien de Français a-t-il convaincus ?

Publicité

"Je continuerai parfois à m’emporter"

"Nos élites politiques se sont habituées à ne plus dire les choses, s’est justifié le président face au journaliste. Le mot borde est du registre populaire, c’était dans un aparté, les discours ne sont pas de ce registre-là (…) Je n’ai pas cherché à humilier, j’ai toujours de la considération pour nos concitoyens". Assumant ce "discours de vérité", le locataire de l’Elysée a ensuite prévenu qu’il n’avait pas l’intention de modifier sa parole : "Je continuerai parfois à m’emporter".

Publicité

En vidéo - EDITO - Emmanuel Macron "n'a cédé en rien sur l'incarnation du pouvoir"

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :