Travailler sans être payé un jour férié en guise de solidarité pour financer la dépendance... C'est déjà ce en quoi consiste le lundi de Pentecôte. Sauf qu'un second jour de labeur non rémunéré pourrait prochainement voir le jour.
Istock

Se pourrait-il que vous soyez contraint de rayer de votre calendrier annuel un autre jour férié ? Il semblerait que "oui". De fait, avec l'interview d'Emmanuel Macron qui a marqué cette fin de semaine, on en oublierait presque une annonce d'envergure faite par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Une annonce qui risque bien de chambouler votre planning de jours fériés. Et pour cause : la ministre a déclaré ce jeudi que l'"on pourrait imaginer avoir deux lundis de Pentecôte travaillés".

A lire aussi : La ministre Agnès Buzin dit avoir été victime de harcèlement

Son ambition ? Trouver de nouvelles pistes de financements afin de contrer l'augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes. Une mesure pour laquelle elle souhaiterait mettre en place, dit-elle, "un débat sociétal, avec notamment les élus". Elle a par ailleurs affirmé aux micros de RMC et de BFMTV qu'elle envisageait de "proposer une solution d’ici la fin de l’année".

2,37 milliards d'euros pour financer la dépendance

De fait, la journée de solidarité que constitue la Pentecôte a rapporté l'an passé à l'Etat pas moins de 2,37 milliards d'euros pour financer la dépendance. Une somme rondelette que viendrait donc, si il était effectivement instauré, gonfler ce second jour férié travaillé. Pour autant, il semblerait que du côté des dépenses de santé, celles-ci ne cessent d'augmenter. Déjà en 2014, rappelle LCI, elles étaient estimées à plus de 30 milliards d'euros.

Regrouper les dépenses d'assurance maladie

D'où le fait que la ministre de la Santé cherche, par tous les moyens, à pallier cette problématique. "Les pistes, ce sont évidemment les assurances privées", a-t-elle poursuivi, concédant cependant qu'elle se révélait moyennement convaincue par "ce modèle assurantiel". Autre suggestion ? La piste de l'Ondam, a-t-elle indiqué. Comprenez la piste selon laquelle les dépenses d'assurance maladie pourraient être regroupées dans une seule et même enveloppe. Enveloppe qui réunirait en son sein "la partie dépendance et la partie soins", a-t-elle ajouté en guise de conclusion. A suivre...

En vidéo - La ministre de la Santé souhaite que le paquet de cigarettes à 10€ arrive "rapidement"

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : L'actualité du jour... vue de Twitter !