Son élection à la mairie du Pontet avait été invalidée par la justice. Joris Hébrard a de nouveau été élu maire de sa ville, loin devant ses concurrents.

En février, le maire FN du Pontet (Vaucluse), Joris Hébrard, avait vu son élection annulée par le Conseil d’Etat pour des signatures litigieuses sur les listes d’émargement. Dimanche, alors que les Pontetiens étaient invités aux urnes, ils ont décidé de reconduire Joris Hébrard à la tête de la mairie.

Plus qu’une victoire, c’est un véritable triomphe pour le candidat FN, réélu dès le premier tour avec 59,43% des voix, soit une progression de 25 points par rapport à son score de mars 2014 (34,65%) où il l’avait emporté de justesse (7 voix) par rapport au deuxième.

Publicité
Il était opposé à Jean-Firmin Bardisa (sans étiquette), un directeur des services d'une ville du département âgé de 47 ans qui conduisait "une liste de rassemblement citoyen". Celui-ci a obtenu 28 % des voix. Et à la candidate des Républicains, Caroline Joly, 53 ans, directrice des ressources humaines dans une communauté de communes vauclusienne. Celle-ci est arrivée dernière, avec 12,57% des suffrages.

A noter que les électeurs du Pontet se sont un peu moins mobilisés dimanche qu’à la première élection municipale (60,86% contre 65,03%).

La victoire de Joris Hébrard a été salué par l’état-major du FN, notamment par Marion Maréchal-Le Pen qui était venu secourir le candidat pendant la campagne.

Vidéo sur le même thème : La ville du Pontet n'a plus de maire


mots-clés : Mairie, Fn, Vaucluse

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité