Fini le footing et le vélo ! Les politiques enfilent désormais les gants et montent sur le ring. Un sport de combat qui peut servir tant bien que mal à valoriser leur image auprès de l’opinion publique.

Les photos de Nicolas Sarkozy en pleine séance de jogging ont régulièrement fait la Une des magazines people durant son quinquennat. Avant lui, d’autres hommes d’Etat se sont également adonnés à cette pratique sportive. Jacques Chaban-Delmas, l’ex-Premier ministre de Georges Pompidou, fût ainsi l’un des premiers à médiatiser son goût pour la course à pied. "Cela lui conférait une image de politique à l’américaine", explique à Planet.fr Patrick Clastres, historien du sport et professeur à l’université de Lausanne (ISSUL). Mais si le vélo, le footing ou encore le tennis étaient jadis à la mode, la génération montante semble aujourd’hui affectionner un sport bien plus atypique : la boxe.

A lire aussi -Nicolas Sarkozy : bientôt une reconversion dans le sport ? 

En effet, une partie des quadras et des quinquas de la classe politique chérissent désormais le ring. Le Premier ministre s’entraine ainsi deux fois par semaine avec Michel Hernandez, un ancien militaire qui ne tarit pas d’éloges sur son disciple."Quand je vois une émission où il se tient bien, droit comme un i, j’ai l’impression qu’on a bien travaillé", avait-il notamment déclaré en 2014 lors d’une interview à GQ.

Un sport qui colle à l’image véhiculée dans les médiasValérie Pécresse a, elle, choisi le punching-ball. Un sport qui illustrerait parfaitement l’image qu’elle souhaite véhiculer dans les médias. "On peut mettre en parallèle le punching-ball avec les petites phrases débitées devant les caméras et qui sont ensuite reprises sur Twitter. Cela correspond à une culture politique de l’immédiateté et du choc, détaille Patrick Clastres. Il ne faut pas rêver : c’est de la communication."

Publicité
Malgré le défoulement certain que procure la boxe, le choix de cette discipline ne devrait donc rien au hasard. Un avis nuancé par Delia Dumitrescu, spécialiste de la psychologie politique et de l’analyse des communications. "Le choix d’un sport révèle surtout quelque chose sur la personne qui le pratique, estime-t-elle. Mais il est vrai que la boxe confère aux hommes d’Etat une image plus jeune et donc plus proche de la jeunesse. Lorsque ce sport est pratiqué par une femme, il lui attribue également une image virile qui peut être utile en politique." D’ailleurs, lors des élections régionales de décembre dernier, Valérie Pécresse avait elle-même confessé que cette discipline lui donnait une "image de combattante".

Des bienfaits physiques très utiles en politiquePour autant, il est important de distinguer les différents types ce boxe pratiqués par les politiciens. "Dans le cas d’Emmanuel Macron, la savate (boxe française, ndlr) lui procure une certaine forme d’élégance. Originaire d’un milieu social élevé, cette boxe lui permet de se distinguer, même s’il semblerait qu’il a arrêté, analyse Patrick Clastres. A l’inverse, Edouard Philippe, le maire du Havre, se sert de la boxe anglaise pour se rapprocher des quartiers populaires de sa ville où il s’entraîne. De plus, boxer lui permet de se préparer au combat à venir lors de la primaire des Républicains." Un combat pour lequel l’élu a choisi de soutenir Alain Juppé.

Outre l’instrumentalisation qui peut en être fait, ce sport apporte également de nombreux bienfaits parfois très utiles en politique. "Manuel (Valls) avait un trop plein d’énergie", racontait ainsi Christian Gravel, l’un de ses proches collaborateurs, à GQ. Mais ça, c’était avant la boxe ! Il n’aurait désormais "plus besoin de monter en agressivité" et occuperait "naturellement l’espace". Et comme le souligne Delia Dumitrescu, "plusieurs études démontrent que l’image d’un candidat jeune et beau influe dans le succès électoral". Comme quoi, même dans l’effort, l’apparence garde toute son importance en politique.

En vidéo sur le même thème - Tchétchénie : le président Kadyrov boxe un de ses ministres

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité