Sommaire

L'affaire du tweet

height=alt© AFP

"Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des Rochelais depuis tant d’années dans un engagement désintéressé". Ce message posté par Valérie Trierweiler sur Twitter pendant les dernières législatives a véritablement semé la zizanie au sein du PS. Une fois encore, la Première dame s’est laissée dépasser par sa jalousie : Olivier Falorni était en effet l’adversaire de Ségolène Royal pendant ces élections. Et alors que 69% des Français ont ensuite déclaré être contre ce tweet, Thomas Hollande, le fils du président de la République, aurait même reproché à sa belle-mère d’avoir "fait basculer la vie privée dans la vie publique".

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.