Suite à la large victoire du FN aux dernières élections européennes, un lycéen de 17 ans a créé un page Facebook appelant à la mobilisation contre le parti de Marine Le Pen ce jeudi.

Lucas Rochette-Berlon, un lycéen de 17 ans, a crée dimanche soir une page Facebook appelant à une "marche citoyenne contre le FN" ce jeudi, à 11 heures.Le Lab’d’europe1 rapporte que l’élève de terminale S au lycée l’Olivier-Robert Coffy de Marseille a eu cette idée alors qu’il regardait la soirée électorale sur France 2. "J’ai entendu Laurent Delahousse dire à José Bové “Ce soir il n’y aura peut-être personne dans les rues de France”. J’ai eu envie de le faire mentir", a-t-il raconté au site.Le jeune homme a donc créé dans la soirée de dimanche une page Facebook afin d’organiser une "marche citoyenne" contre le parti de Marine Le Pen ce jeudi 29 mai à 11 heures.

A lire aussi : quand Facebook vole au secours des élections européennes

L'organisateur indique sur la page vouloir montrer "au FN, aux partis politiques, aux journalistes, au monde, que nous dénonçons le racisme, la xénophobie, la haine, le repli sur soi de ce parti, et que les Français ne partagent pas ces valeurs".

Ainsi que le rapporte Le Figaro, la page comptait ce mardi à midi 17 700 "likes". En outre, les grandes villes de France ont désormais elles aussi leur page.

A ce jour, 18 marches locales ont été programmées, indique la page Facebook initiale : à Paris, Nancy, Amiens, Toulouse, Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Marseille, Rouen, Montpellier, Dijon, Grenoble, Nantes, Lille, la Roche-sur-Yon, Perpignan, Caen et Avignon.

Toutefois, ces dernières ne jouissent pas de la même popularité que la première. En effet, la page initiale rallie de nombreux internautes tandis que les autres ont plus de peine à mobiliser les gens. A titre d'exemple, Avignon n’a que 12 participants déclarés, Caen en a 32, tandis que Perpignan en a 71.

Une démarche qui se veut apolitique

Bien qu’il soit encarté depuis peu à l'Union nationale lycéenne (UNL), le jeune instigateur estime sa démarche apolitique, rapporte le Lab’d’Europe1. Néanmoins, le site indique que Lucas Rochette-Berlon s’appuie sur le réseau de l’UNEF et de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne afin organiser les marches.

Vidéo sur le même thème : q ui sont les nouveaux adhérents du FN?

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.