Philippe Vinçon, le conseiller agriculture de François Hollande a été retenu pendant plusieurs heures à Rodez par la Confédération paysanne.
© Capture Twitter

En marge de la visite de François Hollande à Rodez (Aveyron) pour l'inauguration du musée Soulages, la Confédération paysanne a "symboliquement" placé en garde à vue un conseiller du président.

Lire aussi : Seuls 3% des Français souhaitent que Hollande soit le candidat du PS en 2017

En charge des questions agricoles auprès du chef de l'État, Philippe Vinçon a été retenu dans un pièce fermée à clé à l'issue d'un rendez-vous avec les représentants de l'organisation militante.

"Garde à vue mutuelle"

La délégation de la Confédération paysanne réclamait la levée de la garde à vue de cinq militants placés à Amiens après des dégradations sur le chantier de la ferme des "Mille vaches" en Picardie. Une action symbolique que le syndicat alter-mondialiste s'est empressé de partager sur Twitter.

 "Tant qu'ils ne seront pas libérés, nous resterons ici (...). C'est un nouveau genre de rapport. C'est une garde à vue mutuelle"  avait expliqué l'un des représentants de la Confédération paysanne. Après la levée de la garde à vue des cinq militants retenus à Amiens, Philippe Vinçon est également sorti libre de la préfecture de Rodez.

L'arrivée du président dans le chef lieu de l'Aveyron a été perturbée par des mouvements de protestations réunissant entre 200 et 300 personnes. Les policiers présents sur place ont dissipé les manifestants avec des gaz lacrymogènes.

Jouez au jeu concours de La Banque Postale et tentez de remporter un chèque cadeau d'une valeur de 500€.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.