Connaissaient-ils tous la société Bygmalion avant que l'affaire explose ? Entre ceux qui savent, ceux qui feignent de ne pas savoir et ceux qui ignorent, Planet.fr fait le point sur ce que les cadres de l'UMP ont dit dans la presse.
UMP : qui connaissait vraiment Bygmalion ?

François Fillon

1/9
François Fillon

OUI. François Fillon a bien entendu parler de l’agence de communication au moment des faits. Dans une interview à BFM TV, l’ancien Premier ministre a déclaré : "Je n'étais pas associé à l'organisation de la campagne de 2012 mais j'ai souvent entendu parler de Bygmalion [avant la campagne], et j'ai souvent vu que Bygmalion était une entreprise qui travaillait régulièrement avec l'UMP". Voilà voilà…

Alain Juppé

2/9
Alain Juppé

NON. Sur le plateau de "Des paroles et des actes", le maire de Bordeaux a indiqué qu’il n’avait jamais entendu parler de Bygmalion avant l’éclatement de l’affaire. "Je n'ai eu aucune responsabilité à l'UMP depuis 2004 et je n'étais plus à l'Assemblée nationale non plus depuis 2004" a-t-il expliqué.

Jean-François Copé

3/9
Jean-François Copé

OUI. Même s’il a accusé les protagonistes de l’affaire d’avoir "abusé de sa confiance", Jean-François Copé est bel est bien lié à Bygmalion. L’agence a en effet été créée par son ami Bastien Millot qui, au passage, était son directeur de cabinet à la mairie de Meaux. C'est bien l'ex-président de l'UMP qui a fait entrer la société rue de Vaugirard.

Nicolas Sarkozy

4/9
Nicolas Sarkozy

NON. Il l’assure, il a appris le nom de Bygmalion "longtemps après la campagne présidentielle", en lisant la presse. Que Franc Attal, le directeur d’Event & Cie (filiale de l’agence), ait pu l’accompagner à l’estrade de chaque meeting de la campagne de 2012 ? Cela n’y change rien : jamais entendu parler. Que son homme de confiance Eric Cesari soit mis en examen dans l’affaire ? Pareil : jamais entendu parler. Non... Vraiment.. Nicolas Sarkozy ne connaissait pas du tout la société qui a organisé sa campagne et ce, même si le co-fondateur de Bygmalion dit le contraire.