Dans son édition d'hier, Le Parisien a révélé que les élus UMP qui ne paient pas leur cotisation à l'UMP sont (très) nombreux. Le parti d'opposition envisage de sanctionner les mauvais payeurs.

© AFP

AFP

Encore une nouvelle qui ne réjouira pas les adhérents à l’UMP. Selon Le Parisien, seul 20% des élus (66 membres) sont à jour de cotisation. Parmi les mauvais payeurs, députés, sénateurs et eurodéputés qui eux se comptent au nombre de 284. Une nouvelle qui fait tâche à l’heure où le parti connait une grave crise financière.

Lire aussi : Si vous n’avez rien suivi : 5 points pour comprendre l’affaire Bygmalion

"Courir derrière"

Le quotidien cite l’ancienne trésorière du parti qui explique tout le mal qu’elle avait à "courir derrière" ces élus. "Vous seriez surpris d'apprendre qui figure sur la liste", confie-t-elle à nos confrères.

En cause, la diversité des cotisations dont doivent s’acquitter les élus au sein de l’UMP. Ces derniers doivent payer trois fois. Une première cotisation classique de 60 € à laquelle s’ajoutent 250 € prélevés sur leurs indemnités de parlementaires ainsi qu’une cotisation mensuelle proportionnelle à la taille de leur circonscription (celle-ci varie entre 150 et 250€).

Publicité
Pour récolter ses deniers, le parti envisage ne pas investir les candidats qui sont en retard de paiement pour les prochaines élections sénatoriales. Les retardataires se verraient amputés de l’étiquette UMP pour leur campagne (et se priveraient donc des relais dont le parti dispose).  

Les mauvais payeurs ont jusqu’à fin novembre pour régulariser leur situation.

Lire aussi : UMP : la comptabilité passée à la broyeuse jusqu'en 2010

A voir sur ce thème : "Ce n'est pas moi qui choisis le Premier ministre... enfin pas pour l'instant!" Alain Juppé pense-t-il déjà à la présidentielle de 2017 ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité