Edouard Philippe était au cœur d'un reportage de l'émission Sept à Huit dimanche sur TF1. Si le Premier ministre y assure une communication sans fausse note, Planet a relevé quelques pépites.
©TF1 (Capture d’écran)
Sommaire

Des habitudes alimentaires terribles

Edouard Philippe ne se prive de rien surtout quand il s’agit de manger des barres chocolatées. A côté de son bureau, le Premier ministre a une jolie corbeille de fruits mais aussi un panier rempli de barres chocolatées. Un peu plus tard dans le reportage, alors qu’il prend le train tôt le matin avec, entre autres, la ministre de la Santé, il n’hésite pas à plaisanter en pointant du doigt les deux sucreries qu’il a amenées : "Vous remarquez une alimentation très équilibrée (…) Je sens bien que madame la ministre de la Santé est consternée".

Un étonnant mélange de saveurs

Outre manger des barres chocolatées, Edouard Philippe semble prêt à marier des saveurs pour le moins étranges. Toujours dans le train, le Premier ministre alterne gorgées de café et gorgées… d’Orangina…

Avec Macron, il se marre

Edouard Philippe n’hésite pas à le faire savoir, il est un Premier ministre avec de l’humour. Celui qui n’hésite pas à lancer quelques bons mots à ses ministres, dans le train, partage aussi des moments de complicité avec le président de la République. "Oui et ça j’y suis très attaché. J’ai toujours essayé de me fixer cette formule et peut-être que ça ne se voit pas quand on me regarde, j’ai toujours pensé qu’il fallait faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux", lance-t-il à la caméra.

Un boxeur farouche mais sans cocard

Edouard Philippe s’entraine deux fois par semaine dans les jardins de Matignon. Le Premier ministre s’est mis à ce sport après la mort de son père. Dans le reportage de Sept à Huit, on apprend par ailleurs que les deux policiers avec qui il pratique doivent rester vigilants et ne pas frapper n’importe où. Il n’est pas question qu’Edouard Philippe se retrouve ainsi avec un cocard.

Le goût des bains de foules

En chemise et en jean au Havre, Edouard Philippe, embrasse les enfants, prends des photos avec des ‘’admiratrices’’ et sert des mains. Une fois par mois, le Premier ministre retourne dans la ville dont il a été le maire pour visiblement prendre le poul de la population, mais hors de question de parler de ‘’popularité’’... "Ca fait du bien d’être chez soi et ici je suis chez moi, du reste la popularité ça n’est pas une donnée, ça n’est pas un indicateur, ça n’est pas un objectif, ça ne sert à rien", assure-t-il à l'objectif

Quelques libertés avec le code de la route

Quand le Premier ministre se déplace, son convoi, entouré par des motards, prend parfois quelques libertés avec le code la route… Les journalistes de Sept à Huit filment ainsi clairement les voitures d’Edouard Philippe en train de griller un feu rouge.

Edouard Philippe, des livres au cinéma

"J’essaye de garder un peu de temps pour lire", explique Edouard Philippe. C’est un point commun qu’il partage avec Emmanuel Macron. Ce dernier avait confié au Point qu’il essayait de lire tous les jours. Le Premier ministre a en revanche peu de temps pour écrire, lui qui a écrit deux polars. L’un de ses livres va même être adapté au cinéma par Guillaume Gallienne.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.