Opposée à la fermeture potentielle de certaines lignes, l’'ancienne membre du gouvernement a demandé aux internautes de la soutenir en lui livrant leurs expériences.

Le sang de Cécile Duflot, ancien ministre du Logement dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, n’a fait qu’un tour quand est sorti mardi dans la presse un rapport prévoyant de supprimer certaines lignes de train, jugées pas assez rentables.

Retrouvez notre zapping Actu du jour

Jean-Luc Mélenchon se moque de l'accent d'une journaliste

Voir plus de vidéos

Dans ce rapport, remis au gouvernement par une commission présidée par le député socialiste, Philippe Duron, le constat est sans équivoque : des matériels et infrastructures vieillissantes, des temps de trajet trop longs ou encore le manque de ponctualité de certaines trains.

Un constat que ne partage pas Cécile Duflot qui en a fait part à Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, mardi dans l’hémicycle. "Les lignes Intercités ont été sciemment sacrifiées depuis de nombreuses années, comment expliquer que le Nantes-Bordeaux met 4h15 quand le même trajet ne dure que 3h25 en voiture, comment expliquer que le Paris-Limoges-Toulouse va 40 minutes moins vite en 2015 qu’en 1967 ?", a notamment déploré l’ancien ministre écologiste.

Dans le même temps, Cécile Duflot a utilisé le réseau social Twitter pour lancer un appel à témoignages, créant pour l’occasion une adresse mail : "monintercite2015@gmail.com".

Publicité
Cette adresse devant servir à recueillir les expériences des usagers sur ce que le député de Paris nomme "la dégradation organisée" des lignes Intercités. Elle a ensuite publié quelques exemples de ceux qu’elle avait ainsi reçus.

Vidéo sur le même thème : Recyclage des trains : une activité rentable

mots-clés : Cécile duflot

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité