Contraint de démissionner en septembre dernier après que l'on a découvert qu'il était en délicatesse avec le fisc, l'ancien secrétaire d'Etat serait actuellement en train de préparer son retour en politique.
AFP

Thomas Thévenoud n’a pas l’intention de rester encore bien longtemps dans l’ombre. Un peu plus de deux mois après avoir été évincé du gouvernement à cause de ses problèmes fiscaux, l’ancien secrétaire d’Etat au Commerce extérieur serait bien décidé à revenir dans les plus hautes sphères du pouvoir. C’est en effet ce que rapporte L’Opinion. Evoquant un véritable "come-back", le journal assure que Thomas Thévenoud prépare minutieusement cette étape.

A lire aussi –Fraude et évasion fiscales : les plus gros scandales de ces derniers mois

Alors qu’à cause de cette affaire son épouse, Sandra, a elle aussi perdu son poste de chef de cabinet du président du Sénat et chercherait désormais "du travail dans le privé", l'ex-membre du gouvernement serait quant à lui "déterminer à rester en politique", explique L’Opinion. "C’est tout le problème de ces gens dont la vie s’est construite autour de la politique : en dehors, Thomas Thévenoud n’a rien", a par ailleurs raconté au journal le député PS Dominique Lefebvre.

Il réapparaît progressivement dans le paysage politique

Concrètement, le député de Saône-et-Loire multiplierait actuellement les apparitions brèves, profitant d’évènements locaux organisés à Mâcon, où il a sa permanence, ou encore Cluny où habitait jusqu’à l’éclatement du scandale, détaille le quotidien. Le mois dernier, Thomas Thévenoud s’est même octroyé un retour discret à l’Assemblée nationale lors de la commission sur le Développement durable. Il n’avait "rien à y faire. Il est venu récupérer son indemnité", avait alors raillé le député Radical Gauche Olivier Falorni, ajoutant que "tous les parlementaires sont insultés par son attitude". Mais si certains ténors de l’opposition et même de la majorité souhaiteraient lui retirer mandat de député, Thomas Thévenoud n’aurait, lui, aucune envie de céder à la pression.

A lire aussi –Thomas Thévenoud convoqué au PS pour évoquer sa démission de l’Assemblée nationale

Et ne compte pas renoncer à son mandat de député

" Il s’est armé d’une détermination à ne pas démissionner, qui est aussi un moteur qui le fait tenir", a d’ailleurs souligné dans les colonnes de L’Opinion Christophe Borgel, secrétaire national du PS. "Je siège à l’Assemblée par la volonté des électeurs, je n’en partirai que par la volonté des électeurs", aurait de son côté prévenu le principal intéressé.

Toutes ses dettes auraient été soldées

Et si deux mois après le scandale qui les a secoués, les époux Thévenoud reprendraient peu à peu le cours normal de leur existence, en arrêtant notamment de "rester cloîtrés" et en recevant "de nouveau dans leur appartement parisien", l’ancien ministre délégué ne serait pas complètement remis de cette affaire. Touché par "la méfiance maladive dont sont souvent victimes les politiques", il serait "convaincu que son  appartement est truffé de micros", indique L’Opinion. Aussi, et toujours selon les informations du quotidien, il emmènerait "parfois ses hôtes sur le balcon ‘pour parler’".

Autre élément à noter : pour parfaire son retour et s’afficher irréprochable, celui qui se disait "phobique administratif" aurait pris soin de payer toutes ses dettes.

A lire aussi - La liste de tout ce que Thomas Thévenoud aurait oubié de payer

Vidéo sur le même thème - Thomas Thévenoud veut rester député : qu'en pensent les habitants de son fief en Saône et Loire ? 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Disparu en 1968, un sous-marin refait surface