Après avoir prononcé un discours vibrant salué à l’unanimité mardi à l’Assemblée nationale, Manuel Valls a annoncé toute une série de mesures pour lutter contre le terrorisme sur notre territoire.

Manuel Valls a prend le problème à bras le corps. Quelques jours après les attaques terroristes dont a été victime la France, le Premier ministre a annoncé plusieurs « mesures exceptionnelles » pour détecter de potentiels djihadistes.

Des "quartier spécifiques" dans les prisonsCes mesures se traduiront ainsi par le "renforcement régulier" de tous les moyens humains et matériels des services de renseignement intérieur. D’ici "la fin de l’année", des "quartiers spécifiques" vont également être installés dans les prisons afin d’isoler les détenus djihadistes et d’éviter tout prosélytisme. Toujours selon Manuel Valls, le dispositif français en vue de la mise en place d’un système européen sur les échanges des données des passagers aériens sera "opérationnel" dès septembre. Appelé PNR, ce système est actuellement gelé au Parlement européen.

"Un nouveau fichier" va être créeEt alors qu’au lendemain des attaques terroristes, plusieurs personnalités politiques ont réclamé l’instauration d’un "Patriot Act à la française", à l’instar de ce qu’ont fait les Américains suite aux attentats du 11 septembre, le chef du gouvernement a expliqué qu’un "nouveau fichier" recensant les personnes condamnées pour terrorisme ou "membres d’une groupe de combat" allait être crée. Une mesure qui, sur le plan législatif, viendra compléter le projet de loi sur le renseignement, et notamment les écoutes téléphoniques. De son côté, Bernard Cazeneuve a été sollicité pour rendre "dans les huit jours" des propositions concernant "Internet et les réseaux sociaux, plus que jamais utilisés pour l’embrigadement".

Publicité
Avant cette série d’annonces, Manuel Valls a prononcé un discours en hommage aux victimes des attaques terroristes de la semaine dernière. Un discours unanimement salué par l’ensemble de la classe politique et qui a été suivi d’un chant de l’hymne national par tous les députés alors présents.

 

Vidéo sur le même thème : minute de slience et hommage historique à l'Assemblée nationale

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité