Le ministre de l'Intérieur a révélé ce vendredi matin que la France fermerait bientôt ses frontières afin de limiter la menace terroriste.
AFP

Invité sur RMC/BFMTV ce vendredi matin, Bernard Cazeneuve a fait une annonce inattendue. "La France va fermer ses frontières quelques semaines", a-t-il déclaré. En cause : la conférence sur le climat COP21 qui débutera le 30 novembre prochain à Paris inquiète particulièrement les forces l’ordre. En effet, la présence de chefs d’Etats et de délégations venus de 195 pays dans la capitale fait peser une importante menace terroriste sur le sol français.

A lire aussi - Frontex, l’agence de surveillance des frontières européennes est-elle efficace ?

Pour limiter les risques, le ministre de l’Intérieur a donc décidé de fermer les frontières. "Nous avons pris la décision, comme cela a été le cas dans d'autres pays au moment de l'organisation de la conférence climat, de procéder à un contrôle aux frontières", a-t-il expliqué, avant de fixer la durée de cette procédure à "un mois".

A circonstances particulières, mesures exceptionnelles

Accusé de "suspendre Schengen", le ministre a rétorqué qu’un article relatif à Schengen prévoit, au contraire, la possibilité de suspendre ses frontières lors "de circonstances particulières, qui correspondent à celles de la COP21". Il a par ailleurs ajouté ne pas être dans une démarche "qui consisterait, face à une crise migratoire majeure, à remettre en cause les principes de Shengen".

En vidéo sur le même thème - Hollande : "La lutte contre le terrorisme se poursuivra"

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.