Un sondage publié ce mardi 16 décembre fait état d'une progression de cinq points pour François Hollande et de huit points pour Manuel Valls. Plus de détails.
© AFP

C’est assez rare pour être souligné. Au mois de décembre, la cote de popularité de François Hollande a fait un bond de cinq points selon le baromètre Odoxa-Presse régionale-France Inter-L’Express. Mieux, le président de la République repasse la barre des 20% d’opinions favorables. Une embellie qui profite également à son Premier ministre, Manuel Valls, qui voit sa cote de popularité bondir de huit points le propulsant à 45% d’opinions favorables.

Lire aussi : Manuel Valls est-il en voie de "hollandisation" ?

Et il ne s’agit pas d’un constat isolé. Comme le note Le Parisien, il s’agit du quatrième baromètre réalisé depuis dimanche dernier faisant état d’une amélioration de la popularité de l’exécutif. En effet, un sondage Ipsos-Le Point publié hier faisait gagner trois points à François Hollande.

"L’explication est peut-être à aller chercher du côté de Manuel Valls" a expliqué Céline Bracq, directrice générale de l’institut Odoxa. "Manuel Valls ne s’est pas Hollandisé (…) et sans doute que cela profite à un François Hollande qui l’a soutenu" a-t-elle ajouté en précisant que le "rôle régalien" auquel il s’est astreint ainsi que la libération de Serge Lazarevic ont eu un effet bénéfique sur sa cote de popularité qui, rappelons-le, reste anormalement basse pour un président la République en fonctions (à 21% selon ce baromètre).

Un constat partagé le président d'Odoxa qui a expliqué sur France Inter que ce regain "est dû probablement à un début de représidentialisation suite à son voyage au Kazakhstan et en Russie, à la libération du dernier otage Francais dans le monde, Serge Lazarevic, ou tout simplement aux moindres reproches que les Français ont à lui faire ce mois-ci".

En effet, ce n’est pas la première fois que François Hollande voit sa popularité grimper après une séquence internationale cruciale pour la France. Prenant de la hauteur sur le jeu politique tout en restant visible aux yeux des Français, le couple exécutif s’est attiré davantage de soutiens alors que leur cote était en chute libre. Ce faisant, Gaël Liman, le président d’Odoxa, précise que c'est pour cette raison que François Hollande a retrouvé les "points qu’il avait perdus en novembre".

Malgré cette amélioration, c’est Alain Juppé qui caracole en tête avec 47% d’opinions favorables contre 33% concernant Nicolas Sarkozy qui reste stable.

Vidéo sur le même thème : Valls "terrasserait" Hollande en 2017 selon un sondage 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Décès de l'ancien champion de tennis Peter McNamara