Les services sociaux italiens ont demandé ce mardi à la justice s'il était possible que Silvio Berlusconi accomplisse sa peine d'un an de prison pour fraude fiscale sous forme de travaux d'intérêt général dans une maison de retraite. Le tribunal de Milan doit prononcer sa décision jeudi.
©AFPAFP

© AFP

L’ancien chef du gouvernement et homme d’affaires italien sera-t-il condamné à exécuter des travaux d’intérêt général ou bien sera-t-il assigné à résidence ? C’est à cette question que répondra, jeudi, la justice italienne. En effet, le tribunal de Milan doit décider ce jour-là de la façon dont "le caïman" purgera sa peine.

Publicité

Condamné à 4 ans de prison... puis à 1

Le Cavaliere a été condamné de façon définitive le 1er août 2013 pour fraude fiscale dans le procès Médiaset à quatre ans de prison qui ont déjà été ramenés à un en raison d’une amnistie. Si l’ancien président du Conseil ne pouvait être enfermé en prison en raison de son âge (77 ans), il sera toutefois soit assigné à résidence, soit condamné à exécuter des travaux d’intérêt général. La loi italienne lui permet de désigner la sanction qu'il préfèrerait mais c'est la justice qui a le dernier mot.

Silvio Berlusconi devrait alors demander officiellement ce jeudi à effectuer sa peine sous forme de travail d’intérêt général. Ce dernier avait pourtant affirmé lors du jugement que cette condamnation était "dénuée de tout fondement". Il avait même déclaré en septembre qu'il "n'accepterait pas de faire des travaux d'intérêt général, comme un criminel qui doit être rééduqué"

Publicité
Publicité

En cas de réponse positive de la part du tribunal de surveillance de Milan, le lieu précis où s’effectueront ces travaux seront déterminés par le tribunal de Rome où l'ancien homme politique a fait transférer sa résidence officielle.Selon la proposition des services sociaux qui a été présentée à la justice, Silvio Berlusconi devrait travailler une journée par semaine dans une maison de retraite. En revanche, on ignore si la proposition résulte d’une demande des avocats de l'ancien sénateur écarté de ses fonctions au mois de novembre.

L'initiateur des désormais célèbres soirées "bunga bunga" tombera-t-il sous le charme d'une résidente de la maison de retraite, ou bien restera t-il fidèle à ses goûts qui le portent généralement vers de très jolies jeunes femmes comme l'avait notamment révélé l'affaire du "Rubygate"?

Vidéo sur le même thème : Silvio Berlusconi clame son innocence dans l affaire Mediaset