C’est elle que François Hollande avait choisi d’envoyer en Israël pour représenter le gouvernement lors des obsèques des victimes des attentats de janvier, encore elle qui était sur le perron de l’Elysée pour accueillir le couple royal d’Espagne… Depuis que Valérie Trierweiler a quitté le palais présidentiel, Ségolène Royal semble incarner la figure féminine à côté du chef de l’Etat, l’atout charme d’un président au creux de la vague.

©AFP

Ex-compagne du président de la République, mère de ses quatre enfants, ministre par le passé et candidate à l’élection de 2007, Ségolène Royal dispose aujourd’hui d’une place à part au sein du gouvernement. Numéro 3 mais pas seulement, la dame du Poitou semble s’être imposée auprès du président François Hollande. En témoignent les récents évènements auxquels il lui a demandé de l’assister ou l’a même envoyée seule pour représenter le pays. On se souvient ainsi de sa présence en Israël lors des obsèques des victimes juives des attentats de janvier ou encore de la manière dont elle a accueilli le couple royal d’Espagne avec le chef de l’Etat sur le perron de l’Elysée il y a quelques semaines.

A lire aussi -François Hollande et Ségolène Royal : cinq choses que vous ne savez (peut-être) pas sur eux

La "vice-président"
Des images fortes qui n’ont pas échappé aux Français et qui confirment que Ségolène Royal a ce petit quelque chose que les autres ministres n’ont pas. C’est la "vice-président" a même écrit L’Obs tandis que d’autres médias évoquaient son "omniprésence". "Ils sont indissociables", de son côté raillé Valérie Trierweiler en mai dernier dans le Parisien. Aussi, et alors que depuis leur rupture il y a un an et demi François Hollande est officiellement célibataire, Ségolène Royal profiterait de place vacante pour étendre un peu plus son influence dans le sillage du locataire de l’Elysée. "Cela dépasse leurs enfants. Tous les deux partagent un goût immodéré pour la politique. Le pouvoir est leur raison de vivre, leur obsession commune. L’enjeu a longtemps été de savoir lequel des deux accéderait à l’Elysée. C’est tranché", a ajouté l’ex-Première dame.

Publicité
Un rôle qui leur profite à tous les deu x
Une situation qui profiterait non seulement à Ségolène Royal mais aussi à François Hollande. Alors que cette dernière satisferait ainsi ses envies de pouvoir, le président tenterait de profiter de la bonne image dont elle jouit auprès des Français pour redorer son blason. N’hésitant pas à faire valoir haut et fort ses idées, quitte à parfois nager à contre-courant du Parti socialiste, l’ex-candidate à la présidentielle de 2007 fait partie des trois femmes politiques préférées des Français pour « jour un rôle important à l’avenir » (sondage Ifop pour le JDD, mars 2015).

Cette situation pourra-t-elle durer jusqu’à la fin du mandat de François Hollande ? Que se passerait-il si le président venait à officialiser sa relation avec une femme ? Ségolène Royal saurait-elle, pourrait-elle conserver sa place ?

Vidéo sur le même thème : Quand Ségolène Royal demandait François Hollande en mariage à la télévision 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité