Dans une interview accordée au New York Times, la ministre de l’Écologie a confié que son surnom de "vice-présidente" ne lui déplaisait pas. Un statut à ne pas confondre toutefois avec celui de Première dame…

Ségolène Royal a tenu à mettre les choses au clair. Mardi, à l’occasion d’une interview pour le prestigieux quotidien américain The New York Times, la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie est revenue sur sa place au sein du gouvernement, révèle Le Figaro. Alors que titre suggérait que Ségolène Royal s’était glissée dans deux rôles, celui de "vice-présidente " et celui de "Première dame", la numéro trois du gouvernement a souhaité délivrer son opinion sur la question.

Une chose est sûre, la ministre ne boude pas son plaisir de se voir surnommer "la vice-présidente". "Je ne vais pas dire que ça me déplaît, parce que ce serait absurde. Je ne vais pas faire preuve de fausse modestie", a-t-elle confié à nos confrères. Pour autant, l’ex-candidate à la présidentielle ne semble pas prête à accepter toutes les comparaisons, y compris celle de Première dame. "Je ne suis pas la Première dame ! Je ne suis pas non plus la reine de France même si mon nom est Royal", a-t-elle déclaré avec malice.

"J’ai ma propre identité politique"

D’ailleurs, plus qu’à Hillary Clinton, Ségolène Royal se comparerait plus volontiers à l’ancien vice-président Al Gore : "J’ai ma propre identité politique, depuis le début. Je me sens plus proche de Al Gore et de son combat pour sauver la planète". Autrement dit, rien à voir avec l’ancienne secrétaire d’État des États-Unis qui semble être entrée dans la vie politique "du fait de la carrière de son mari".

Publicité
Quant à savoir si la ministre de l’Écologie sera candidate aux prochaines élections présidentielles, la réponse est catégorique : "non". Toujours sur le ton de l’humour, Ségolène Royal a tout de même ajouté : "Mais nous verrons. Si votre article est excellent, peut-être que je changerai d’avis…".

Vidéo sur le même thème - Ségolène Royal affirme qu'elle ne quittera pas le ministère de l'Ecologie

mots-clés : Ségolène royal, Surnom

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité