Sommaire

Ils sont "tombés dedans quand ils étaient petits" : Alain Juppé

Il est l’une des plus vieilles figures de la politique française. Alain Juppé, qui aurait souhaité se présenter à la dernière élection présidentielle s’est engagé il y a au moins 43 ans.

L’ancien Premier ministre assure avoir manifesté pour la première fois en mai 68. Il a d’ailleurs voté pour Alain Krivine, candidat communiste, lors de l’élection présidentielle de 1969 rapporte Le Monde.

En 1976, il commence à travailler pour Jérôme Monod, directeur de cabinet de Jacques Chirac, à l’époque Premier ministre. Il adhère au RPR dès sa fondation et en sera le délégué national aux études entre 1977 et 1978, année où il est battu aux élections législatives.

Il remporte ses premiers mandats électoraux à Paris, face à des listes de gauche, en 1983 et en 1989. En 1984, il est élu député européen. Il devient député de Paris en 1986.

Le "meilleur d’entre nous" a également exercé plusieurs missions ministérielles : ministre délégué au Budget entre 1986 et 1988, période pendant laquelle il était également porte-parole du gouvernement. Entre 1993 et 1995, il a été ministre des Affaires étrangères, puis Premier ministre entre 1995 et 1997. Sous Nicolas Sarkozy, il passera également par plusieurs maroquins : ministre de l’Ecologie pour un mois en 2007, ministre des Affaires étrangères et européennes entre 2011 et 2012. Maire de Bordeaux pendant 12 ans et président de sa métropole depuis 4 ans, Alain Juppé donne sa démission pour rejoindre le Conseil constitutionnel le 13 févier 2019.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.