"Je fais une tribune et tout s’arrête...", commentait-il lors de la publication de sa tribune dans le Figaro en 2014… Un an plus tard, il se félicite de faire vendre la presse grâce aux nombreuses Unes de cet été.

Le chef des Républicains qui avait raté son retour dans les kiosques cet automne a su rattraper la tendance. Cet été, il a fait la Une de "tous" les magazines. Sa "parenthèse amoureuse" avec Carla Bruni s’est ainsi vendue à plus de 300 000 exemplaires, soit la meilleure vente de l’été pour Paris Match. On l’a aussi vu à vélo dans le Parisien Magazine, en chemise dans Valeurs Actuelles et Corse-Matin. Ce mercredi dans le Figaro, il se félicite de ces numéros d’été qui ne se sont "jamais aussi bien vendus". Il s’amuse même de son omniprésence estivale : "Quelle rentrée ? Je ne suis jamais parti".

Pourtant Nicolas Sarkozy à la mémoire courte : lors de son retour sur la scène politique cet automne, il ne faisait plus vendre. "Le retour de Sarkozy à l’automne dernier n’a pas fonctionné en kiosques, l’intérêt des lecteurs est faible", expliquait Christophe Barbier, directeur de l'Express. "Qu’on en dise du bien ou du mal, il a toujours bien vendu, jusqu’en septembre 2011. Depuis c’est très variable", note Etienne Gernelle, journaliste au Point

François Hollande : le grand absent de l’été

Préparant le terrain pour les régionales… voire aussi la présidentielle, il s’affiche "cool", apparaissant barbe naissante, vêtu d'une chemise en lin, parlant littérature ou de sa passion pour le vélo. 

Publicité
Notons que le grand absent de l’été, c’est François Hollande qui, contrairement au chef des Républicains, a tout fait pour rester discret sur ses vacances sans le Var qui auront duré 10 jours.

Vidéo sur le même thème : Quand Nicolas Sarkozy compare la politique avec le vélo 

mots-clés : Sarkozy, Vacances, Presse

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité