Changements en vue au gouvernement ? Le bruit court qu’Emmanuel Macron aurait l’intention de revoir la composition de l’équipe gouvernementale. Le président organiserait ainsi son troisième remaniement ministériel, six mois après son élection. Découvrez qui pourrait être nommé ministre. 

Il va certainement y avoir du changement au sein du gouvernement dans les semaines à venir. Le bruit court qu’Emmanuel Macron aurait l’intention de nommer quelqu’un d’autre à l’un des deux postes actuellement occupés par Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement et secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement. Une rumeur qui fait écho à une autre : celle de la possible élection de Christophe Castaner aux commandes de La République en Marche. Une taupe de l’Elysée a en effet révélé cette semaine qu’il serait candidat à l’élection qui aura le 18 novembre prochain, et que le chef de l’Etat soutiendrait sa candidature.

Un remaniement autour du 18 novembre ?

Et alors que rien n’obligerait Christophe Castaner à renoncer à l’un de ses postes au gouvernement en cas de victoire à l’élection de novembre, ce dernier a déjà exprimé le souhait de les conserver. C’est une "fonction bénévole", a-t-il souligné à propos de la présidence de son parti, et «"celui ou celle qui en prendra la responsabilité aura d’autres activités". Une manière de glisser qu’il est prêt à cumuler les trois fonctions. Mais Emmanuel Macron ne serait pas de cet avis et serait d’ores et déjà en train d’envisager sa succession au gouvernement. "La candidature de Christophe Castaner à la tête du parti majoritaire devrait déclencher un remaniement autour du 18 novembre, date du conseil de La Répubique en Marche qui se tiendra à Lyon", avance en effet Le Figaro.

Les noms évoqués pour remplacer Castaner

Selon les informations du Parisien, le poste de porte-parole du gouvernement pourrait ainsi revenir à Benjamin Griveaux. Actuellement secrétaire d’Etat à l’Economie, il entretiendrait des relations tendues avec son ministre de tutelle, Bruno Le Maire. Emmanuel Macron pourrait alors profiter du remaniement pour lui retirer ce poste et lui en confier un nouveau. A sa place, il pourrait nommer la députée de l’Essonne et rapporteur du budget à l’Assemblée, Amélie de Montchalin.

Publicité
Si jamais le président décidait de retirer à Christophe Castaner son mandat de secrétaire d’Etat, ce poste pourrait alors échoir à Jacques Mézard, l’actuel ministre de la Cohésion des territoires, avance encore Le Parisien qui précise qu’à l’instar de Benjamin Griveaux, il ne serait pas satisfait aujourd'hui. De son côté, Le Figaro évoque le nom de Jacqueline Gourault, une centriste proche de François Bayrou et actuellement secrétaire d’Etat sous la tutelle de Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur. Le quotidien avance également l’hypothèse que Christophe Castaner soit remplacé par "un jeune député talentueux, comme Hugues Renson" qui est actuellement député de Paris. Enfin, Julien Denomandie, l’actuel secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires, pourrait lui aussi obtenir le poste.

En vidéo - Benjamin Griveaux : " Le choix de Christophe Castaner s'est fait de manière collective"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité