L'ancienne ministre aujourd'hui chroniqueuse sur D8 est revenue cette semaine sur une plaisanterie douteuse que Jacques Chirac aurait faite à la reine Elizabeth II pendant son mandat.
AFP

Roselyne se plaît souvent à revenir sur des propos choc tenus par les ténors de la politique. Quelques mois après avoir raconté l’anecdote du sonotone de Jacques Chirac, l’ancienne ministre de la Santé et des Sports a une fois encore révélé une anecdote croustillante à son sujet. Sur le plateau du Grand 8, celle qui y est aujourd’hui chroniqueuse a en effet dévoilé la blague que l’ex-président de la République aurait faite un jour la reine Elizabeth II, pendant son mandat et en marge d’une visite officielle en Angleterre.

"Il est dans la calèche avec la reine, et tout d’un coup le cheval qui tire la calèche lâche un pet. La reine s’excuse auprès de Jacques Chirac. Et Jacques Chirac lui dit ‘Ce n’est pas grave, je croyais que c’était le cheval’", a ainsi raconté Roselyne Bachelot face aux caméras. Une anecdote dont l’origine n’a certes pas été confirmée mais qui a toutefois bien fait rire les personnes alors présentes sur le plateau.

"Y’en a plus que deux à faire!"

Lire aussi - Quand Roselyne Bachelot faisait de l’humour graveleux devant Nicolas Sarkozy

Ce n’est pas la première fois que Roselyne Bachelot reviens sur des propos drôles tenus par Jacques Chirac. Sur le plateau du Grand Journal de Canal+ en mai dernier, elle s’était en effet souvenue de ce que l’ex-chef de l’Etat lui aurait dit pendant un voyage : "Il me disait toujours ‘Tu sais, quand tu es en dépla¬ce¬ment, il ne faut jamais perdre une occa¬sion de bouf¬fer, de pisser, de baiser’. Ensuite, il allait aux toilettes et il me disait ‘Y’en a plus que deux à faire!’".  

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Vidéo : Roselyne Bachelot révèle une amusante anecdote sur Jacques Chirac et la reine Elizabeth II

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.