Lundi sur le plateau de BFM TV, Roland Dumas a estimé que Manuel Valls était "sous influence juive" à cause de ses "alliances personnelles" avec cette communauté. Des propos qui ont vivement fait réagir la classe  politique. L’occasion de revenir sur quelques-unes des sorties choc de l’ancien ministre.

Roland Dumas n’a pas la langue dans sa poche. On  pourrait même dire qu’il a un certain franc-parler. Aussi, ses sorties font souvent réagir et vont parfois même jusqu’à créer des polémiques. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé lundi. Alors qu’il était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, l’ex-ministre des Affaires étrangères a estimé que le chef du gouvernement est "sous influence juive". Sans expressément citer son épouse Anne Gravoin qui est de confession juive, il a poursuivi en évoquant ses "alliances personnelles" avec cette communauté.

Des propos qui ont fait réagir Manuel Valls mais également plusieurs ténors de la majorité et de l’opposition sont montés au créneau.

Roland Dumas a "sauvé la République"

Il y a quelques jours, Roland Dumas, qui est d’ordinaire plutôt discret, a accordé une interview au Figaro. L’objet de cet entretien : la sortie du livre Politique incorrect écrit par l’ex-membre du gouvernement. Invité à revenir sur un passage du livre au cours duquel il assure avoir "sauvé la République", l’auteur a lâché : "Je peux le dire aujourd’hui, les comptes de campagne d’Edouard Balladur et ceux de Jacques Chirac étaient manifestement irréguliers". Et l’ancien avocat de poursuivre : "Que faire ? C’était un grave cas de conscience. J’ai beaucoup réfléchi. Annuler l’élection de Chirac aurait eu des conséquences terribles. J’ai pensé à mon pays. Je suis un homme de devoir. Nous avons finalement décidé, par esprit républicain, de confirmer, à l’unanimité au deuxième tour, son élection présidentielle. Je suis convaincu que j’ai sauvé la République en 1995". Une confession plutôt cocasse de la part de l’ancien président du Conseil constitutionnel.

Il ne croit pas à la version officielle des attentats du 11 septembre

Publicité
En 2010, Roland Dumas a provoqué une onde de choc en affirmant sur le plateau de Ce soir ou jamais qu’il ne "croyait pas" à la "théorie officielle" des attentats du 11 septembre 2001. Des propos choc qui avait à l’époque déclenché une vive polémique.

La mort de Ben Laden… et Woody Allen

Un an plus, et alors qu’il était cette fois-ci l’invité de l’émission Face au Français, Roland Dumas s’est à nouveau illustré en commentant la mort du terroriste Ben Laden. A l’antenne, l’ex-ministre s’est comme confondu dans ce qu’il cherchait à démontrer autour de ce sujet… allant jusqu’à évoquer la mort du réalisateur américain Woody Allen. La vidéo de cette émission a depuis été retirée, précise l’Express.

Vidéo sur le même thème : Roland Dumas et "l'influence juive" de Valls : "On ne joue pas avec des phrases comme celle-là" 


mots-clés : Polémique

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité