Emmanuel Macron a décidé d'attendre : quels risques encourt le président ?

"Emmanuel Macron, du fait même du fonctionnement de la Vème République, ne peut pas être mis en danger par des manifestants. Il est le maître des institutions. A court terme, donc, il n'a rien à craindre", estime Christophe Bouillaud, pour qui le président de la République ne fait face à aucune réelle menace sur le plan politique. "L'opposition de droite, qui reste le deuxième groupe majoritaire à l'Assemblée nationale, hésite beaucoup. Idéologiquement elle est pour la réforme des retraites, à l'image de tout ou partie de son électorat. C'est pourquoi elle proteste finalement assez peu", rappelle le politologue non sans souligner qu'au Parlement, le poids de la gauche est trop insuffisant pour faire barrage.

"Mécaniquement, la situation est très favorable au pouvoir sur le plan politique. La droite pourrait tenter de faire obstruction pour protéger les avocats, par exemple, mais casser les derniers bastions ouvriers est un combat prioritaire", juge l'enseignant en sciences-politiques.

Ce qui ne signifie pas qu'il n'y a pas de risques. "Depuis un an, le gouvernement s'habitue à un maintien de l'ordre dur, avec des gens éborgnés en manifestation. Une escalade n'est pas à exclure et il n'est pas impossible que le chef de l'Etat finisse avec du sang sur les mains. Auquel cas, la situation serait dramatique et bien plus complexe à gérer. Une mort engendrerait d'autres manifestations et potentiellement plus de violences", alarme l'enseignant-chercheur.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.