"Pourquoi j'ai 100 euros de moins ?", a récemment demandé un retraité de Saint-Sozy. Une question à laquelle Emmanuel Macron a eu bien du mal à répondre…
AFP

Retraite : cette question à laquelle Emmanuel Macron n’a pas su répondre

En déplacement à Saint-Sozy, dans le Lot (Occitanie), Emmanuel Macron a récemment été interpellé par un retraité soucieux de comprendre l’importante baisse de ses revenus, rapporte le journal local Sud-Ouest. En effet, la grosse retenue exercée sur sa pension de retraite ne saurait être l’unique fait de la hausse de 1,7 point de la CSG, appliquée depuis le 1er janvier 2018.

A lire aussi :Retraite : on sait combien va vous coûter la CSG en 2019

Publicité

"Pourrais-je vous poser une question ? Pourquoi j’ai 100 euros de moins ?", s’est enquis le retraité vendredi 18 janvier, non sans présenter des copies de ses deux derniers bulletins de pension au chef de l’Etat. Un exercice auquel s’est plié bien volontiers Emmanuel Macron. "1,7 sur le salaire brut, ça fait 27 euros de moins, vous êtes d’accord avec moi ?", a continué le pensionnaire, évoquant la hausse de la CSG qui grève ses revenus. "Là, la CSG déductible est passée de 3,8 à 5,9. Si je compte ça fait 2,1 pas 1,7", s’est-il encore étonné.

Publicité

Papiers en mains, Emmanuel Macron a tenté d’expliquer pourquoi une telle somme s’était évaporée sans réellement y parvenir. Il a, après quelques minutes, admis ne pas comprendre souligne le journal. C’est pour pouvoir revenir vers le retraité qu’il lui a demandé s’il pouvait conserver les copies de ses relevés ainsi que son numéro de téléphone. "Je ferais mieux que vous répondre, je vais régler le problème", a-t-il assuré devant les caméras de BFMTV.

Publicité

CSG : les seuils à ne pas dépasser pour ne pas subir la hausse de 1,7 point en 2019

Si près de 7 retraités sur 10 ne devraient pas subir la hausse de 1,7 point de la CSG, ils devront tout de même s’acquitter de la contribution. Au total, en 2019, quatre taux seront applicables sur les pensions comme l’avait déjà expliqué Planet.

Naturellement, pour les retraités exonérés, le taux appliqué est de 0%. Pour les autres, il varie entre 3,8%, 6,6% et 8,3%, selon leur revenu fiscal de référence (RFR). Ce dernier figure sur l’avis d’imposition et est calculé par l’administration fiscale.

Pour un ou une retraité(e) célibataire les seuils à ne dépasser sont les suivants :

Publicité

- si le RFR excède 11 128 euros, le taux de CSG appliqué sera de 3,8%

- si le RFR excède 14 548 euros, le taux de CSG appliqué sera de 6,6%

- si le RFR excède 22 580 euros, le taux de CSG appliqué sera de 8,3%

Publicité

Pour un couple de retraités (mariage ou pacs) les seuils à ne pas dépasser sont les suivants :

- si le RFR excède 17 070 euros, le taux de CSG appliqué sera de 3,8%

- si le RFR excède 22 316 euros, le taux de CSG appliqué sera de 6,6%

Publicité

- si le RFR excède 34 636 euros, le taux de CSG appliqué sera de 8,3%