Certains ministres pourraient quitter leurs fonctions dans quelques jours. Toucheront-ils une indemnité après leur départ ? À combien s'élève-t-elle ?

Les interviews s’enchaînent, les langues se délient, la tension est palpable… Aucun doute, un remaniement se prépare dans les couloirs de l’Elysée. Emmanuel Macron pourrait se séparer d’une partie de son gouvernement, notamment du Premier ministre Edouard Philippe et du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Si rien n’est encore joué, les membres du gouvernement qui se savent sur la sellette vivent une période compliquée. Interrogé par Le Parisien, un membre de cabinet qualifie cette petite danse de "supplice chinois, surtout quand il est annoncé longtemps à l’avance".

Anciens ministres : la "violence" d'un remaniement

Auprès du quotidien francilien, les anciens ministres décrivent tous un moment "violent", comme Brice Hortefeux : "On passe de chef d’entreprise à chômeur en quelques heures". Pourtant, les anciens membres du gouvernement sont loin de pointer à Pôle Emploi une fois leurs bureaux vidés. Que se passe-t-il pour un ministre une fois qu’il a démissionné ? Touche-t-il une indemnité chômage ? Quelles indemnités touchera-t-il et pour combien de temps ? Planet fait le point.

Dans une carrière politique, un poste de ministre est le Graal mais il y a beaucoup d’appelés pour peu d’élus. Pour ceux qui ont pu toucher leur rêve du bout des doigts, la chute n’en est que plus longue, surtout qu’elle ne se termine pas sur un matelas gonflé de billets. La loyauté et le temps passé derrière un bureau ne comptent pas, les ministres sont tous logés à la même ancienne. Qu’ils soient restés en fonction deux semaines ou trois ans, les anciens membres du gouvernement touchent la même chose… A combien s’élèvent leurs indemnités ?

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.