L'ancienne candidate aux présidentielles de 2007 serait pressentie pour entrer dans le gouvernement en cas de remaniement. La débâcle de la gauche aux élections municipales accrédite cette hypothèse.
© CC

Le nom de Ségolène Royal résonne, plus que jamais, dans les couloirs de l'Elysée. En cas d'un éventuel remaniement ministériel, la présidente du Conseil régional du Poitou-Charentes se verrait attribuer un grand ministère incluant l'Education nationale, la Jeunesse et les Sports.

La gauche " devait tirer des leçons "

Invitée, ce dimanche, sur les plateaux de télévision pour commenter les résultats du deuxième tour des élections municipales, Ségolène Royal a estimé que la gauche devait "tirer des leçons". " C'est le principe même démocratique, les Français se sont exprimés. Si cette sanction peut avoir un effet bénéfique et nous met tous en mouvement autour de nos atouts eh bien, elle n'aura pas été inutile ", a-t-elle ajouté. Un avis partagé par les ténors du parti socialiste, à l'image de Julien Dray. Invité ce jeudi surEurope 1, L'ancien député de l'Essonne s'est prononcé en faveur d'un remaniement, même s'il estime que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault n'est pas " responsable de la défaite ".

Interrogé sur la rumeur envoyant Ségolène Royal dans le nouveau gouvernement, Julien Dray s'est montré dithyrambique à l'égard de l'ancienne candidate aux présidentielles de 2007 : "Je pense qu'elle est utile, elle a un savoir, une connaissance. Elle a des défauts, mais elle est utile". Le fondateur de S.O.S. Racisme a également évoqué la possibilité, pour la Dame du Poitou, d'accéder au poste de Premier ministre.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.